Revenir à la page précédente

SINTES - Présentation

 

SINTES (Système National d'Identification des Toxiques et Substances) est l'un des outils d'information du système TREND (Tendances Récentes et Nouvelles Drogues) de l'OFDT.

SINTES est une banque de données consacrée aux drogues synthétiques. Créé en 1999, dans le cadre des orientations du Plan triennal de lutte contre la drogue et de prévention des dépendances, SINTES est piloté par l’OFDT. Elle a permis de remédier à la carence de données sur les drogues de synthèse consommées en France. Cette mise en place répondait à une double exigence : d’une part, produire des informations sur ces produits (forme, composition, dosage), ainsi que sur les usagers et les contextes d’usage ; d’autre part, répondre pour la France aux obligations prévues par l’action commune européenne du 16 juin 1997 instaurant un système d’alerte rapide portant sur l’apparition de nouvelles drogues de synthèse.

La base de données SINTES contient la description physique et chimique des échantillons de substances psycho actives collectés en France depuis 1999 dans le cadre du dispositif. Ces échantillons (comprimés, poudres, gélules, buvards, liquides…) proviennent d'une part des collectes réalisées par des acteurs de prévention ou de soins. Les collectes de produits sont réalisées auprès des usagers dans divers milieux (concerts, bars, milieu festif...). Ce volet socio sanitaire est superposé en grande partie aux coordinations TREND : CEID (Bordeaux) ; SEDAP (Dijon) ; Cèdre Bleu (Lille) ; CMSEA (Metz) ; CIRDD (Rennes) ; CNDT (Lyon) ; Graphiti (Toulouse). Il s’appuie sur de nombreuses associations : Médecins du Monde et ses « Misssions Rave » de paris, Bayonne et Nice, Liberté à Paris, Spiritek à Lille, Pushing à Metz, Keep smiling à Lyon.

Les échantillons de produits sont analysés par les laboratoires de la police, des douanes ou par l’un des 3 laboratoires de toxicologie des hôpitaux partenaires du dispositif : l'hôpital Fernand Widal à Paris, l'hôpital Salvator à Marseille et le service de pharmacologie du CHU de Caen.

Les échantillons proviennent d'autre part, des saisies et analyses toxicologiques réalisées par les services répressifs des douanes, de la police, et de la gendarmerie. La coordination de cette collaboration est assurée par le Laboratoire interrégional des douanes de Paris, par le Laboratoire de la police scientifique de Lyon et par l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (ircgn) de Rosny-sous-Bois.


Schéma de fonctionnement du dispositif SINTES


TREND SINTES OFDT 2004



SINTES produit deux types de données :

  • Les résultats d'analyses physico-chimiques des échantillons : composition des produits, teneur en principes actifs, produits excipients ;
  • Les informations relatives de contexte : type d'événement, profil des consommateurs, appellation et prix du produit, etc. Ce dernier point constitue le caractère original de SINTES.

De 1999 à la fin du premier trimestre 2004, plus de 9000 échantillons de produits de synthèse collectés par les partenaires socio sanitaires ou saisis par les services de la police, de la douane ou de la gendarmerie ont été intégrés à la base de données SINTES.

Pour plus de détails sur le dispositif SINTES et le contenu de la base de données :

  • Regards sur l'ecstasy et d'autres produits de synthèse en France. Analyse de la base du système d'identification national des toxiques et des substances (SINTES) de 1999 à la fin du premier semestre 2002. mai 2003. (rapport SINTES 2003)
  • Ecstasy et autres produits de synthèse en France... État des lieux issu du dispositif SINTES 1999-2002 (Tendances n°32)

Les dernières données ont été publiées en 2004 :

Dernière mise à jour :


> Notes d'information
>> Base de données