Projet d'étude ARAMIS


Motivations et représentations associées aux usages de drogues chez les adolescents


Avant la fin de l'adolescence, la plupart des jeunes ont déjà expérimenté l'alcool, le tabac et, souvent aussi, le cannabis. Une part non négligeable sont déjà usagers réguliers d'un ou plusieurs de ces produits. Ces consommations sont d'autant plus dommageables pour la santé qu'elles interviennent à un âge où la maturation du cerveau n'est pas terminée. Pourquoi les adolescents ont-ils recours à l'usage de produits psychoactifs ? Pourquoi certains d'entre eux s'installent-ils dans une consommation régulière, alors que d'autres parviennent à s'en tenir éloignés ? Bien qu'elles constituent une priorité des pouvoirs publics, ces questions restent peu documentées en France, hormis quelques rares travaux, parcellaires, sur les représentations des adolescents.

Pour répondre à l'urgence identifiée par le Plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives (2013-2017) de développer une prévention efficace de l'usage de drogues et satisfaire aux recommandations de l'expertise collective de l'INSERM sur les conduites addictives chez les adolescents (INSERM 2014), ce projet d'étude se propose d'explorer les trajectoires d'usage à l'adolescence, en étudiant les motivations d'usage et les représentations associées aux différents produits psychoactifs (alcool, tabac, cannabis, autres drogues illicites).

En s'intéressant aux intentions des consommateurs de produits et à leurs raisons d'agir, en relation avec leur contexte de vie, il entend illustrer ce que les sciences sociales peuvent apporter à la compréhension des conduites addictives à l'adolescence, afin d'améliorer, in fine, l'efficacité des stratégies de prévention.

Pour en savoir plus :

- Présentation détaillée du projet