L’analyse des drogues dans les eaux usées : outil d’estimation des consommations, application en milieu carcéral

 

eisxtnx3.jpgNote 2017-01, OFDT, 23 p.
Mars 2017

Développée à partir du début des années 2000,  l’analyse des eaux usées peut constituer un outil d’estimation des consommations de substances psychoactives. Cette méthode, qui permet notamment de comparer des niveaux entre différentes villes, est mobilisée par plusieurs travaux européens soutenus par l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA).

La note ici présentée a pour objectif de décrire la méthode et son application dans le contexte particulier d’un travail de recherche universitaire initié en 2015 en milieu carcéral. Une première étude de faisabilité a été menée en France, dans trois établissements pénitentiaires. Les premiers résultats ainsi que les difficultés rencontrées, les limites et les considérations éthiques sont évoqués pour fournir tous les éléments nécessaires à la compréhension et à l’interprétation de ce type d’analyses.

Auteurs : Thomas Néfau, Olivier Sannier, Cécile Hubert, Sara Karolak, Yves Lévi

Télécharger la note (fichier PDF, 961 Ko)