Mortalité des personnes interpellées pour usage d’héroïne, de cocaïne ou de crack

 

Mortalité des personnes interpellées pour usage d’héroïne de cocaïne ou de crack

Tendances n° 36, OFDT, 4 p.
Mai 2004

La mortalité liée aux drogues illicites est peu documenté en France. Les systèmes statistiques ne couvrent qu’une partie des causes de décès. La surmortalité des consommateurs de drogues reste présumée à partir des éléments dont on dispose sur la dangerosité des différentes substances et des résultats d’études menées à l’étranger.
L’estimation rigoureuse de la mortalité suppose la mise en place et le suivi prospectif d’une cohorte de consommateurs actifs de drogues illicites. Complexe à mettre en oeuvre et très coûteuse, elle n’a jusqu’à présent pas été adoptée en France.
Pour pallier ce manque, l’OFDT a élaboré un projet d’étude rétrospective d’une cohorte permettant de produire une estimation de la surmortalité chez des consommateurs de drogues illicites à partir des décès survenus parmi les personnes interpellées au début et au milieu des années 1990 pour usage ou usage-revente de stupéfiants.

Auteurs :
Dominique Lopez, Hélène Martineau, Christophe Palle (OFDT)

Télécharger le fichier pdf (127 Ko)