Attitudes, représentations, aspirations et motivations lors de l’initiation aux substances psychoactives, 2e édition (ARAMIS 2)

 

Deux éditions de l’enquête qualitative dite ARAMIS se sont intéressées à des publics adolescents en 2014-2017 puis à des adolescents, jeunes adultes et parents d’adolescents en 2020-2021. L’objet de l’enquête portait globalement sur les attitudes, représentations, aspirations et motivations lors de l’initiation aux substances psychoactives.

 

Historique

ARAMIS 2 est le deuxième volet d’une recherche qualitative en sciences sociales financée par le Fonds de lutte contre les addictions de la Caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM). Le but de la première édition, réalisée entre 2014 et 2017 auprès de jeunes de 13 à 18 ans, était d’analyser les contextes d’expérimentation ainsi que les significations attribuées aux pratiques d’usage de tabac, d’alcool et de cannabis.

Objectifs

La 2e édition explore les trajectoires d’usage et les formes de contrôle de la consommation. La question de la régulation a notamment été abordée lors du passage de l’adolescence aux premières années de l’âge adulte et à l’aune des stratégies de supervision parentale des usages juvéniles. Une attention particulière était accordée à l’alcool, afin d’approfondir des résultats d’ARAMIS 1 qui mettaient en lumière l’omniprésence des incitations à consommer, la méconnaissance des risques sanitaires et l’ambiguïté récurrente entre messages de prévention et publicité. L’influence du genre et du milieu social sur la gestion des consommations dans les moments propices à l’alcoolisation (tels que les soirées) a également guidé cette nouvelle édition.

Partenariats

L’enquête a été réalisée dans le cadre d’un partenariat entre l’Observatoire français des drogues et des tendances addictives (OFDT, coordinateur du projet), au sein de l’unité Focus, l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) et le Laboratoire de psychopathologie et processus de santé (LPPS) de l’Université Paris Cité.

Méthodologie

122 entretiens (auprès de 133 enquêtés rencontrés) ont été réalisés entre juin 2020 et mars 2021. Ils ont été déclinés en trois volets.
Un premier, auprès d’adolescents (15-18 ans inclus) habitant dans des territoires ruraux (dans les Ardennes, en Ariège, Haute-Vienne, Loir-et-Cher, Maine-et-Loire, Seine-Maritime), conduit par l’INJEP à partir de 41 entretiens individuels et 3 entretiens collectifs (composés de 3 à 4 jeunes), avait pour but d’objectiver les contextes de consommation et leurs inscriptions dans les sociabilités juvéniles.
Un deuxième volet, axé sur les jeunes majeurs (18-23 ans inclus), réalisé par le LPPS (50 entretiens individuels), a permis d’aborder la question des évolutions des usages en lien avec les grandes étapes biographiques de l’entrée dans l’âge adulte (entrée dans l’enseignement supérieur, décohabitation familiale, premier emploi, obtention du permis de conduire…).
Un troisième volet (OFDT), mené auprès de parents d’adolescents âgés de 15 à 17 ans (28 entretiens individuels), visait à étudier le contrôle appliqué aux consommations juvéniles ainsi que les stratégies parentales adoptées.

Résultats

Douchet M.-A., Neybourger P. (2022), « Alcool et soirées chez les adolescents et les jeunes majeurs »
Tendances, n°149, OFDT, Paris.