Promouvoir l’évaluation comme support de la qualité en prévention

 

Le développement des réponses de prévention fondées sur les données probantes est une priorité portée par les stratégies gouvernementales de mobilisation contre les drogues et les addictions 2013-2017 et 2018-2022. L’évaluation joue un rôle déterminant dans cet objectif.

Sous l’égide de la Commission interministérielle pour la prévention des conduites addictives (CIPCA), un partenariat entre la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA), Santé publique France et l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) a engagé une dynamique de promotion de l’évaluation de l’efficacité et de la transférabilité d’expériences prometteuses de prévention en matière de conduites addictives. Dans ce cadre, à l’issue d’un appel à candidatures, cinq programmes de prévention adressés à des publics jeunes ont été sélectionnés pour être évalués :

- quatre programmes de prévention en milieu scolaire ou lié à l’apprentissage, évalués par Santé publique France ;

- et un programme de prévention sélective et de réduction des risques et des dommages en milieu festif électro, évalué par l’OFDT.

Il s’agissait de mesurer l’apport réel de ces programmes pour leurs jeunes destinataires notamment l’impact sur leurs comportements de consommation. À plus d’un titre, ce travail met en lumière la valeur et le rôle de l’évaluation dans la consolidation de réponses de prévention de qualité :

  • Il illustre la pleine utilité de l’évaluation de l’efficacité lorsqu’elle conforte des modes d’intervention au vu des résultats positifs mesurés chez le public-cible ou lorsqu’elle alerte sur des effets contraires, y compris pour des programmes qui se présentaient comme prometteurs.
  • Il montre les apports d’une méthode ajustée d’évaluation de processus et de résultats, lorsque les conditions d’intervention ou les données disponibles n’autorisent pas (encore) une évaluation de l’efficacité. L’évaluation menée en milieu festif en est un exemple.
  • Il témoigne des apports de la démarche évaluative pour les acteurs qui osent s’y engager, quand elle est entendue et entreprise de façon constructive comme une aide aux acteurs.

Découvrez l’évaluation du programme de prévention et de réduction des risques et des dommages (RdRD) en milieu électro-alternatif lorrain mobilisant des pairs.
Découvrez les évaluations en milieu scolaire et d’apprentissage menées par Santé publique France.
Pour en savoir plus sur cette initiative animée par la MILDECA, cliquez ici.


Afin d’assurer la qualité des programmes en prévention, d’autres outils et connaissances peuvent être mobilisés en complément de l’évaluation. Voir aussi :

les Principes d’intervention validés
les Standards de qualité européens en prévention des drogues (EDPQS)
ASPIRE, un outil français d’aide à la conception, l’appréciation ou la sélection de projets de prévention, adapté des standards de qualité européens
Les connaissances sur les interventions validées sur le site Santé publique France