miniefdxdazb.jpg

Vienne 2019 : un système international de contrôle des drogues sous tension

 

Drogues, enjeux internationaux n° 12, OFDT, 10 p.
Novembre 2019

La CND a posé des jalons supplémentaires en direction d’un « rééquilibrage » des politiques des drogues fondées sur la santé, les droits et le développement

2 400 participants à la session 2019 de la Commission des stupéfiants

Du 18 au 23 mars 2019 s’est tenue à Vienne la 62e session régulière de la Commission des stupéfiants (Commission on Narcotic Drugs ou CND). Pendant plus d’une semaine de débats, la capitale autrichienne a accueilli près de 2 400 participants, dont plusieurs ministres et chefs de gouvernement, représentant un large éventail d’acteurs (États membres, agences onusiennes, organisations de la société civile - OSC, monde scientifique, etc.).

Une inflexion en faveur de la santé, des droit et du développement

L’édition 2019 de la CND a mis en évidence les contradictions et les divisions qui traversent un système international de contrôle des drogues sous tension. Si, en apparence, le statu quo a prévalu, la CND a posé des jalons supplémentaires en direction d’un « rééquilibrage » des politiques des drogues fondées sur la santé publique, les droits humains et le développement durable. Toutefois, ces évolutions restent fragiles et demeurent tributaires des aléas politiques propres à la vie des États.

Auteurs : Déborah Alimi, Jennifer Hasselgard-Rowe

Télécharger le numéro (fichier PDF, 1,16 Mo)