Données récentes relatives aux traitements de substitution aux opiacés 

 

Données récentes relatives aux traitements de substitution aux opiacés

OFDT, 146 p.
Décembre 2010.

Environ 120 000 personnes sont traitées par Médicaments de substitution aux opiacés (MSO) en 2007 avec – spécificité française – une nette prédominance de la Buprénorphine haut dosage (BHD) (80 % de l'ensemble) devant la méthadone.
Si l'impact de ces MSO est clairement très positif près de 15 ans après leur mise sur le marché, des mésusages ont aussi pu voir le jour, rendant nécessaire un suivi de la prescription de ces produits.
C'est dans ce contexte qu'une coopération régulière portant sur l'étude des données de remboursement des MSO s'est mise en place depuis près de 10 ans entre la CNAMTS et l'OFDT.
Après l'analyse de données locales relatives aux années 1999-2000 (sur 5 sites) puis 2001-2002 (13 sites), une troisième étude porte aujourd'hui sur deux tirages aléatoires au plan national de plus de 4 500 patients bénéficiaires du régime général de l'Assurance Maladie en 2006 puis en 2007.
Ce nouvel exercice s'attache à décrire les modalités de consommation des MSO sur ces deux années (niveaux de consommation, associations médicamenteuses) mais approche aussi, à travers notamment les durées de traitement, l'intentionnalité des usages (thérapeutique ou non) et précise, le cas échéant, les abus ou détournements rencontrés, en particulier pour les sujets bénéficiant de BHD.
La période sur laquelle porte cette analyse est charnière du fait notamment de l'élargissement de gamme des MSO (apparition des génériques de la BHD dès 2006) et du renforcement du plan de contrôle de l'Assurance maladie relatif aux consommations de MSO suspects de mésusage. Ceci la rend donc particulièrement intéressante à étudier.

Auteurs :
Tiphaine Canarelli, Anaëlle Coquelin

Télécharger le fichier PDF (3,31 Mo)