miniTabAlcool2020.jpg

Les évolutions récentes de la consommation d’alcool en France et de ses conséquences 2020

 

OFDT, 20 p.
Décembre 2020

La baisse des consommations d'alcool en France a des conséquences positives en termes de santé publique, tandis que son image n'a de cesse de se dégrader

Moins d'alcoolisations ponctuelles importantes

En 2019, les volumes d’alcool consommés sur le territoire français restent orientés à la baisse, même si, dans la continuité d’une tendance engagée en 2006, la diminution est devenue assez faible. Les comportements d’alcoolisations ponctuelles importantes (API), dont la mesure a débuté en 2005, ont globalement diminué chez les adultes comme chez les jeunes au cours des années 2010 après une phase d’augmentation à la fin des années 2000.

Un produit perçu comme plus dangereux par les Français

Reflet de la tendance de long terme à la baisse de la consommation d’alcool en France, la mortalité pour les principales causes de décès liées à l’alcool n'a cessé de reculer depuis le début des années 2000. Les perceptions quant à la dangerosité de l’alcool ont peu évolué au cours des années 2010, mais ont connu une évolution non négligeable entre 2002 et 2008, l’alcool étant davantage considéré comme dangereux dès l’expérimentation ou une consommation occasionnelle.

Auteur : Christophe Palle


Télécharger le tableau de bord « Les évolutions récentes de la consommation d’alcool en France et de ses conséquences » 2020 (fichier PDF, 2,1 Mo)