Légalisation du cannabis aux États-Unis - Modèles de régulation et premier bilan

 

eisxio2b1.jpgNote 2021-01, OFDT, 32 p.
Janvier 2021

Depuis 2012, les évolutions des politiques publiques liées au cannabis ont connu une nette accélération, avec les premières initiatives de légalisation de la vente de cannabis à usage non-médical aux États-Unis (le pays même qui a lancé la « guerre à la drogue » en 1971), l’Uruguay et le Canada. Après plusieurs décennies de prohibition, deux tiers des États américains ont aujourd’hui légalisé l’usage médical de cannabis et un sur cinq en autorise l’usage non-médical pour les adultes. À l’aune des premiers résultats de ces initiatives à la fois convergentes et diverses dans leurs choix de régulation, le débat aux États-Unis se porte de plus en plus désormais sur les « modèles » qui seraient les plus « protecteurs » de la jeunesse et les plus efficaces en termes de santé publique : « comment légaliser ? » plutôt que « faut-il légaliser ? ». Même si cet enjeu a été affaibli par l’urgence sanitaire autour de la pandémie de Covid-19, le statut légal du cannabis a été un des thèmes de la campagne présidentielle de 2020.

Cet état des lieux pourra utilement être complété par la lecture des rapports publiés dans le cadre du projet de recherche ASTRACAN (Pour une Analyse STRAtégique des politiques du CANnabis), coordonné par l’OFDT en partenariat avec l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Auteur : Ivana Obradovic

Télécharger la note (fichier PDF, 1,90 Mo)