Rapports d'études

 

Année 2002

 

  • Usages de drogues et vie professionnelle. juillet 2002.

    Cette recherche exploratoire et qualitative permet de dégager quelques axes de réflexion pour une meilleure compréhension des usages de psychotropes par des personnes qui travaillent. Les 41 personnes que nous avons rencontrées gèrent depuis plus d’un an et depuis quinze à vingt ans pour certains, à la fois une pratique interdite d’ordre privé et leur inscription dans un environnement professionnel. Elles ne formulent pas de demande particulière en terme de soin et maîtrisent en tout cas suffisamment leur consommation pour que celle-ci ne les amène pas à entrer en contact avec les institutions sanitaires ou répressives.
    Si les personnes que nous avons rencontrées cachent effectivement leur pratique à certains des réseaux sociaux qu’elles fréquentent, elles ne semblent finalement pas l’entourer de plus de mystère que n’importe qui peut être amené à le faire concernant, par exemple, ses pratiques sexuelles. Les deux raisons qui les poussent à se cacher sont d’abord le risque légal qu’elles encourent et les conséquences qu’un incident judiciaire pourrait avoir dans leur vie, et enfin le risque social, engendré par la stigmatisation et la dégradation de l’image sociale dont elles peuvent être victimes.

  • Substitution aux opiacés dans cinq sites de France en 1999 et 2000 : usagers et stratégies de traitement. juin 2002.

  • Santé, modes de vie et usages de drogues à 18 ans, ESCAPAD 2001. juin 2002.

    Depuis l’année 2000, une fois par an, l’enquête ESCAPAD interroge les jeunes Français qui passent leur Journée d’appel de préparation à la défense. Principalement consacré aux usages de substances psychoactives licites et illicites, le questionnaire aborde aussi divers aspects de la santé des jeunes. L’exercice 2001 ne permet pas encore de tirer des tendances, mais consolide et complète les résultats observés en 2000. Ce second exercice, centré sur les filles et les garçons de 18 ans, se distingue par quelques innovations importantes.
    Du point de vue de la couverture géographique, ESCAPAD a ainsi été étendue aux départements d’outre-mer. Du point de vue des thèmes abordés, de nouvelles questions portent notamment sur les modes de vie (temps passé avec les amis, y compris au téléphone, fréquentation des concerts et événements musicaux…).
    Enfin, l’exploitation des données agrégées 2000 et 2001 permet d’obtenir des résultats à l’échelle régionale (rapports téléchargeables ci-dessous) :
    Bretagne - Champagne-Ardenne - Essonne - Languedoc-Roussillon - Limousin - Nord - Pas de Calais - Provence - Alpes- Cote d'Azur - Seine Saint-Denis - Guadeloupe - Martinique - Réunion