Rapports d'études

 

Année 2005

Les rapports suivis de l'icône ne sont pas disponibles sous forme papier mais peuvent être téléchargés au format Acrobat.


  • Les usages de drogues des adolescents parisiens - Analyse de l’enquête ESCAPAD Paris 2004. décembre 2005 .

    Si la question des niveaux d'usages des différentes drogues a fait l'objet de nombreux travaux à l'échelle nationale ces dernières années, les pratiques des jeunes Parisiens n'ont jamais été spécifiquement étudiées par le biais d'une enquête quantitative. À l'initiative de la Mairie de Paris et de l'OFDT, une déclinaison de l'enquête nationale ESCAPAD a pu être menée en 2004 en interrogeant plus de 1 700 Parisiens âgés de 17 ans.
    Outre les niveaux de consommation d'une douzaine de substances, ESCAPAD Paris éclaire les usages de produits psychoactifs des adolescents parisiens d'un regard sur leurs conditions de vie telles qu'ils les décrivent : scolarité, santé physique et mentale, loisirs et sociabilités.
    Cette analyse cartographique et les enseignements qui s'en dégagent vont parfois à l'encontre d'un certain nombre d'idées reçues sur la répartition des jeunes usagers dans les quartiers intra-muros, et nuance l'image généralement fournie par les données sanitaires ou ethnographiques, qui concernent plutôt des publics spécifiques et plus âgés.

  • Phénomènes émergents liés aux drogues en 2004 - Sixième rapport national du dispositif TREND. décembre 2005 .

    Ce sixième rapport du dispositif TREND (Tendances récentes et nouvelles drogues) présente les résultats issus des observations et des données recueillies au cours de l'année 2004. TREND s'appuie sur un réseau de onze sites d'observation en France métropolitaine et outre-mer, un dispositif d'observation des drogues de synthèse (SINTES) ainsi que sur des partenariats avec des organismes publics relevant du champ de l'usage de substances psychoactives. Le rapport annuel est le fruit des observations de terrain de plus de cinq cents professionnels.
    Cette année, hormis la synthèse traditionnelle dédiée aux différentes familles de produits, quatre thèmes d'actualité spécifiques sont abordés . Il s'agit de l'injection; la question de l'apparition de nouvelles populations au sein des structures de première ligne ; l'évolution des consommations de cocaïne et de crack/free base et la vogue actuelle pour les hallucinogènes naturels.

  • A propos du cannabis en France en 2004. novembre 2005 .

    Au cours de la dernière décennie, la France a connu une augmentation de la part de la population adulte française ayant consommé du cannabis. Environ 850 000 personnes consommeraient du cannabis dix fois ou plus dans le mois (consommation régulière), dont 450 000 quotidiennement. Le développement d’une consommation régulière parmi les adolescents et les jeunes adultes ainsi que les niveaux récemment atteints conduisent à s’interroger sur les modalités de consommation ainsi que sur les conséquences somatiques et psychiatriques de ces niveaux d’usage. Si une consommation ponctuelle peut entraîner des altérations cognitives, c’est le plus souvent parmi des consommateurs réguliers que vont être constatées des difficultés pouvant requérir une prise en charge. Dans le cadre de son programme de travail 2004, le dispositif TREND a développé une thématique cannabis comprenant plusieurs recueils de données afin d’améliorer les connaissances disponibles sur ce produit et sa consommation régulière.

  • CSST en ambulatoire - Tableaux statistiques 1998-2003 - Exploitation des rapports d'activité-type des CSST en ambulatoire. novembre 2005 .

    Afin d'accompagner la mise en place d'une programmation de la prévention des conduites addictives, le Ministère de l'Éducation nationale et la MILDT ont conduit l'élaboration d'un guide d'intervention. A titre expérimental, une version partielle et provisoire a été diffusée à 80 établissements scolaires (écoles élémentaires, collèges et lycées), en février 2005. L'étude porte sur l'utilité et l'applicabilité du document, rapportées en fin d'année scolaire 2004-2005 par une vingtaine d'établissements pilotes rencontrés en entretiens.

  • Stupéfiants et accidents mortels de la circulation routière - Synthèse des principaux résultats. septembre 2005 .

    Du 1er octobre 2001 au 30 septembre 2003 a été organisée en France la recherche systématique d’une consommation de stupéfiants chez les conducteurs impliqués dans un accident mortel de la circulation routière.
    L’objectif de l’analyse épidémiologique était d’évaluer la part des accidents mortels attribuable à une conduite sous stupéfiants. Cela supposait de disposer d’une estimation du risque relatif de survenue d’un accident mortel attaché aux stupéfiants et d’une estimation de la prévalence des stupéfiants chez les conducteurs “circulants” (non accidentés).
    Enfin, il s’agissait aussi de caractériser les accidents mortels impliquant des conducteurs sous influence et de comparer ces caractéristiques avec celles des autres accidents mortels. Le présent document propose une synthèse des principaux résultats de chacun des trois volets de cette étude.

  • Expérimentation d'un guide de prévention sur les conduites addictives - Applicabilité et utilité d'un guide d'intervention en milieu scolaire. septembre 2005 .

    Afin d'accompagner la mise en place d'une programmation de la prévention des conduites addictives, le Ministère de l'Éducation nationale et la MILDT ont conduit l'élaboration d'un guide d'intervention. A titre expérimental, une version partielle et provisoire a été diffusée à 80 établissements scolaires (écoles élémentaires, collèges et lycées), en février 2005. L'étude porte sur l'utilité et l'applicabilité du document, rapportées en fin d'année scolaire 2004-2005 par une vingtaine d'établissements pilotes rencontrés en entretiens.

  • Drogues et dommages sociaux - Revue de littérature internationale. juillet 2005 .

    Si la question des risques ou des dommages sanitaires liés aux consommations de produits psychoactifs est relativement bien documentée, il n'en va pas de même pour celle des dommages sociaux associés à l'usage de drogues illicites ou à une consommation excessive d'alcool -notamment en termes d'accidentologie (hors circulation routière), de violence, de délinquance ou de marginalisation.
    Devant ce peu de connaissances l'OFDT a décidé de réaliser un état des lieux des connaissances sur ce sujet, exercice jamais réalisé de façon aussi globale. Cette revue de littérature se voulant la plus large possible, les enquêtes produites aux États-Unis, au Canada, en Australie, au Royaume-Uni et en France ont été analysées de même que certaines parutions hollandaises, espagnoles et italiennes.

  • Atlas régional des consommations de produits psychoactifs des jeunes Français. Exploitation régionale de l'enquête ESCAPAD 2002/2003. juin 2005.

    Depuis l'an 2000, l'enquête ESCAPAD a considérablement contribué à améliorer les connaissances sur les consommations de substances psychoactives des jeunes Français. En interrogeant régulièrement, lors de leur journée d'appel de préparation à la défense, un échantillon représentatif des jeunes de 17 et 18 ans sur leurs usages d'alcool, de tabac, de médicaments psychotropes et de drogues illicites, ESCAPAD constitue un véritable baromètre de ces comportements à un âge stratégique. Ses résultats largement diffusés délivrent des informations utiles aux décideurs et à l'ensemble des professionnels du secteur mais aussi au grand public.
    La publication de cet Atlas illustre aujourd'hui la capacité de l'enquête à produire des indicateurs pertinents à l'échelle régionale, constituant une véritable plus-value en termes de précision pour les acteurs locaux. Un des intérêts de l'enquête ESCAPAD est en effet d'offrir un cadre de comparabilité plus rigoureux que lorsque des enquêtes sont menées indépendamment d'une région à l'autre, avec des méthodes, des populations et des questionnements différents.
    La constitution d'une base de données d'information concernant quelque 27 000 jeunes de 17 ans interrogés en métropole au cours des exercices 2002 et 2003 permet de proposer des indicateurs relatifs à la consommation de substances psychoactives dans 21 régions (la faiblesse des effectifs n'ayant pas permis de prendre en compte les données en Corse). Pour les DOM (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique) et les deux COM étudiés (Nouvelle Calédonie et Polynésie française), l'échantillon atteint près de 4 000 individus interrogés en 2003.
    Ces résultats concernent au total 27 régions.

  • Repérage Précoce Intervention Brève - Stratégies de promotion du repérage précoce et de l'intervention brève en matière d'alcool auprès des médecins généralistes. avril 2005.

    Ce rapport étudie les stratégies de promotion du repérage précoce et de l'intervention brève (RPIB) auprès des médecins généralistes concernant les buveurs excessifs d'alcool. Il dresse un bilan de ces stratégies appliquées dans cinq régions françaises qui ont pris des initiatives en ce domaine. La principale finalité du présent ouvrage est de dresser un panorama des initiatives à l'échelle régionale et de révéler les éléments les plus importants qui permettraient l'élaboration d'un plan national de promotion du RPIB.
    Il poursuit également deux objectifs complémentaires :
    - aider à comprendre les facteurs explicatifs et les ressorts de la consommation excessive d'alcool, mais aussi de la place des médecins généralistes dans le RPIB.
    - mettre à disposition les connaissances sur les effets des stratégies de promotion en France et à l'étranger, sur l'efficacité et sur les coûts de l'intervention brève.
  • Les consommations de drogues des jeunes Franciliens - Exploitation régionale de l'enquête ESCAPAD 2002/2003. avril 2005.

    L'OFDT a effectué dès 2002 des analyses régionales de l'enquête ESCAPAD, enquête nationale sur les niveaux d'usages de substances psychoactives des jeunes, mise en place en 2000 avec le soutien logistique de la Direction du Service National (DSN).
    Cette étude menée en partenariat avec l'Observatoire régional de santé d'Île-de-France porte sur 2 484 jeunes de 17 ans. Grâce à la taille de cet échantillon, la comparaison avec le reste du pays peut s'enrichir d'une analyse des différences infrarégionales, brossant ainsi un portrait détaillé des usages d'alcool, de tabac, de cannabis et d'autres drogues des jeunes Franciliens.
    Financée en partie par la Direction régionale des affaires sanitaires et sociales d'Île-de-France (PRS Addiction) et la Mairie de Paris, cette recherche sera poursuivie en 2005 par l'analyse d'une extension d'ESCAPAD sur les adolescents de Paris intra-muros.