APROCHES - Les Addictions dans le programme un chez soi d’abord

 

epfxcpz9.jpgOFDT, 73 p.
Septembre 2019

Afin d’explorer les problématiques liées aux usages de substances dans le cadre du programme « Un chez soi d’abord », l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies a réalisé en 2018 l’étude APROCHES, en partenariat avec l’université Aix-Marseille (EA3279) et le CREAI-Midi-Pyrénées (Centre régional d’études, d’actions et d’informations en faveur des personnes en situation de vulnérabilité). Ce programme propose aux personnes souffrant de troubles psychiques sévères qui sont sans abris, un logement en tant que locataire, accompagné d’un suivi régulier par une équipe pluridisciplinaire.

Conduite en réponse à l’appel à projets général 2016 - volet Prévention, de l’IReSP, cette recherche s’est attachée à caractériser la population des consommateurs à risque d’une part et à éclairer les effets du dispositif sur les usages de produits en les reliant à l’expérience et aux trajectoires de vie des personnes d’autre part. Le volet quantitatif de la recherche a reposé sur une étude randomisée réalisée auprès de 703 personnes. Des entretiens semi‐directifs approfondis ont par ailleurs été menés auprès de 23 personnes volontaires.

Dans un contexte où le déploiement du programme « Un chez soi d’abord » sur le territoire a été décidé, ambitionnant l’ouverture de 20 sites offrant 2 000 places d’ici à 2023, cette recherche met en évidence que l’approche globale du programme a clairement sa place dans la gamme des réponses sanitaires proposées. « Un chez soi d’abord » permet d’améliorer non seulement la situation des personnes en grande précarité mais aussi leurs problématiques addictives en prenant en compte les dynamiques générales dans lesquelles les bénéficiaires sont inscrits.


Auteurs : Caroline Protais, Maitena Milhet, Cristina Diaz-Gomez


Télécharger le rapport en PDF (9 Mo)