Prévenir et réduire les risques et les dommages par les pairs en milieu festif électro

 

epfxcmz5.jpgOFDT, 86 p.
Mai 2019

Dès 2004, le Service-en-amont, équipe de prévention du Centre Les Wads/CMSEA s’engage dans la réduction des risques et des dommages (RDRD) en milieu festif sur le territoire lorrain. En 2010, de jeunes bénévoles sont associés au dispositif afin de soutenir le travail d’un intervenant professionnel et offrir écoute, conseils préventifs et matériels de RDRD auprès de jeunes « fêtards », en particulier des « teufeurs » du milieu électro-alternatif. Le programme prend alors une dimension communautaire et de prévention par les pairs.

Ce programme original a été évalué par l’OFDT en 2017, à la demande du porteur auprès la Commission interministérielle de prévention des conduites addictives (CIPCA), dans le cadre d’un partenariat avec la MILDECA et Santé publique France.

L’analyse met en perspective le relevé d’indicateurs de réalisation, une enquête en ligne auprès de teufeurs lorrains et la consultation de décideurs territoriaux, de professionnels de santé, de l’application de la loi, de l’événementiel musical, etc., ainsi que d’utilisateurs du dispositif (organisateurs de soirées ou usagers).

Les conditions pour la mise en place d’un dispositif adéquat de mesure de l’efficacité du programme n’ont pas pu être réunies. L’évaluation s’est alors appuyée sur un dispositif d’enquêtes transversales alliant méthodes quantitatives et qualitatives. Elle conclut à la pertinence et l’utilité du dispositif tout en mettant en lumière des freins structurels, intersectoriels ou inter-institutionnels dont un manque de communication et d’articulation entre champs de la santé et de l’application de la loi. Un ensemble de recommandations sont énoncées dans les périmètres d’action du porteur du dispositif, de l’ARS, des chefs de projets « Drogues et dépendances », au plan territorial.

Auteur : Carine Mutatayi

Télécharger le rapport en PDF (2,63 Mo)
Télécharger le résumé (2 p., 464 Ko)
Télécharger la présentation synthétique (32 p., 1,58 Mo)