Atlas régional des consommations d'alcool 2005
Données INPES/OFDT

 

atlasalcool.jpg

INPES/OFDT, 261 pages, octobre 2008

Auteurs :

François Beck, statisticien, responsable du département Observation et Analyse des comportements de santé, INPES
Stéphane Legleye, statisticien, responsable des enquêtes en population générale, OFDT
Olivier Le Nézet, statisticien, chargé d'études, OFDT
Stanisla Spilka, statisticien, chargé d'études, OFDT

Télécharger les différents chapitres du rapport


Ce premier Atlas régional des consommations d'alcool, résultat d'une collaboration entre l'INPES et l'OFDT, s'efforce de répondre à une demande croissante de données fiables au niveau local : les décideurs politiques ont besoin d'outils adaptés pour mener des actions de prévention et d'information au plus près des populations concernées. Il mobilise deux grandes enquêtes nationales qui offrent la couverture la plus étendue des usages d'alcool dans la population générale (15-75 ans) et chez les adolescents (17 ans). Les échantillons du Baromètre santé et d'Escapad, collectés en 2005, totalisent en effet plus de 30 000 individus chacun, couvrent, outre l'hexagone, les quatre départements d'outre-mer, la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie et produisent de très nombreuses informations sur la consommation d'alcool.

Des statisticiens de l'OFDT et de l'INPES, spécialistes du champ, proposent une analyse originale qui permet de décrire avec précision les particularités régionales des usages, des ivresses, des comportements de consommation à risque et enfin, des préférences pour tel ou tel type d'alcool.

L'ouvrage comprend une partie méthodologique détaillée, un résumé des principaux résultats nationaux mesurés dans le Baromètre santé et Escapad, une partie cartographique commentée et des fiches régionales détaillées présentant les caractéristiques de la consommation d'alcool de l'ensemble de la métropole et de chacune des régions et, enfin, une synthèse générale.

La standardisation des données ainsi que le recours systématique à des modélisations multivariées prenant en compte les principaux facteurs sociodémographiques liés aux usages d'alcool permettent de faire émerger des pistes d'interprétation des différences géographiques entre facteurs individuels et socioculturels liés aux consommations.

Cet atlas offre enfin une quantification qui permet de nuancer la tendance à la mondialisation des pratiques d'alcoolisation et rappelle le poids des influences régionales.