Pour toute impression ou sauvegarde, ouvrir la version Word de cette page.

Thématique : Niveaux de consommation

Substance considérée : Autres substances psychoactives

 

Usage au cours de la vie de substances psychoactives (hors alcool, tabac et cannabis) parmi les 17 ans - Évolutions depuis 2000

 

graph37.gif

Constat

Selon les profils d’évolution, différents groupes de produits se distinguent.

Un premier ensemble concerne les substances stimulantes (cocaïne, MDMA/ecstasy et amphétamines) dont la diffusion a quasiment triplé au cours de ces 15 dernières années. Il convient cependant de distinguer les expérimentations de MDMA/ecstasy qui présentent un profil très particulier : après une forte hausse au début des années 2000, l’expérimentation a baissé tout aussi nettement pour atteindre un niveau plancher en 2011 (1,9 %) et remonter ensuite considérablement jusqu’au pic déjà atteint en 2003 (3,8 %), soit un doublement sur l’ensemble de la période.

Un deuxième groupe de substances, dont les expérimentations sont très rares, (LSD, héroïne, et crack) présente un profil d’évolutions globalement stables tout au long de la période avec des niveaux très bas, proches de 1 %.

Pour les champignons hallucinogènes, on observe une certaine stabilité sur les 15 dernières années, à un niveau relativement élevé compris entre 3 et 4 %.

Concernant les poppers ou les produits à inhaler (colles, solvants…) généralement détournés de leurs usages premiers, les niveaux d’expérimentations ont baissé en 2014 et ce de manière très nette pour les poppers (5,4 % vs 9,0 % en 2011), alors qu’à la faveur de la moindre expérimentation en 2014 (4,3 % vs 5,5 % en 2014) les produits à inhaler retrouvent leur niveau de 2003 (4,4 %).

Liens utiles

Résultats Escapad : Tendances n°100 (2015), Tendances n°79 (2012), Tendances n°66 (2008), Tendances n°49 (2005), Tendances n°39 (2003)
Rapports Escapad 2005, 2003, 2002, 2001, 2000

 

 

Retour page principale

Haut du document

Dernière mise à jour : septembre 2015