Pour toute impression ou sauvegarde, ouvrir la version Word de cette page.

Type de source : Statistiques et enquêtes sanitaires et sociales

Type de substance considéré : Alcool

Population concernée : Population particulière/professionnels

 

Baromètre santé médecins-pharmaciens - alcool

 

Accès rapides :

- Organisation et financement
- Objectifs
- Méthodologie
- Diffusion
- Observations
- Synthèse
- Pour en savoir plus

 

Organisation et financement

haut du document

Maître d'oeuvre

Santé publique France (ex-Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES))

Responsable

Arnaud Gautier - Santé publique France - 42, bd de la Libération - 93203 Saint Denis Cedex

Financement et collaboration

Caisse nationale de l’Assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS)
Unité UMRS 1018 (Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM))
Institut de veille sanitaire (InVS)
Institut de recherche et documentation en économie de la santé (IRDES)
Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les addictions (MILD&CA) 
Observatoire régional de la santé de Franche-Comté
Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT)
Conseil national de l'ordre des médecins
Institut GfK-ISL

Objectifs

haut du document

Objectifs généraux :
-Connaître les attitudes et comportements de santé et de prévention des médecins généralistes afin de dégager des enseignements utiles en matière de santé publique et d’éducation à la santé
- Connaître les opinions et les attitudes des pharmaciens en matière de prévention, mettre en relation leurs pratiques personnelles avec leurs attitudes vis-à-vis de la clientèle.

Objectifs du module "alcool et tabac" : connaître l'importance de la prise en charge de l'alcoolisme et du tabagisme par les médecins généralistes et les pharmaciens et les outils de dépistage utilisés.

Méthodologie

haut du document

Périodicité

Variable

Dates d'observation

Baromètre santé médecins généralistes : 1992, 1993, 1994, 1998, 2003, 2009
Enquête auprès des pharmaciens : 1998, 2003

Approche

Quantitative

Unité statistique

Individu

Champ d'observation

Médecins généralistes exerçant une activité libérale.
Pharmaciens titulaires d’une officine.

Méthode d'échantillonnage

Tirage aléatoire à partir du fichier Cegedim® des médecins généralistes libéraux et du fichier téléphonique des pharmaciens titulaires d’officine.

Durée d'observation

11 semaines (novembre 2008 - janvier 2009)

Biais de couverture de la source par rapport au champ d'observation

Les médecins et pharmaciens qui ne font pas partie du fichier Cegedim® / fichier téléphonique, ceux injoignables (malgré les relances), absents de longue durée ou ayant déménagé n’ont pu être enquêtés.

Champ géographique

France métropolitaine

Découpage géographique possible

Région

Champ toxicologique

Tabac, alcool et drogues illicites

Définition toxicologique retenue ou nomenclature

Le terme "alcoolisme" est utilisé pour parler des usages à problème (ou des consommations excessives d'alcool) dans la mesure où il correspond à l'intitulé de la question posée.

Nombre d'unités statistiques observées

Médecins généralistes : 2 083 en 2009
Pharmaciens : 1 062 en 2003

Taux de couverture

1 médecin sur 30 et 1 pharmacien sur 26
Taux de refus : 30,9 % pour les médecins en 2009 et 9 % pour les pharmaciens en 2006.

Recueil de données

Enquêteurs professionnels par téléphone et utilisation du système CATI

Données recueillies

Questionnaire médecins 2009
Questions relatives à l'alcool :
- utilisation d'outils d'aide au repérage de facteurs de risque dans le domaine de l'alcool
- mode de prise en charge (seul ou en liaison avec une structure spécialisée)
- nombre de patients vus au cours des 7 derniers jours pour un sevrage alcoolique
Autres questions :
- signalétique du médecin
- pratique médicale et opinions : vaccination, VIH, hépatite C et IST, dépistage des cancers, prévention et éducation du patient, prescription de médicaments et visites, prise en charge des problèmes d’addiction (tabac, alcool, drogues illicites), accompagnement des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Questionnaire pharmaciens 2003
Questions relatives à l'alcool :
- occasions de parler de la consommation d'alcool des clients
- participation à un réseau de soins
- perception de l'importance du rôle du pharmacien concernant l'alcoolisme
- fréquence et type de boissons alcoolisées consommées par le pharmacien
Autres questions :
- signalétique du pharmacien
- comportements personnels de santé : consommation de tabac, alcool, médicaments psychotropes, vaccination, dépistage du VIH et du VHC, utilisation du préservatif
- pratique et opinions relatives à : vaccination, consommation de tabac et d’alcool, suivi des personnes séropositives ou diabétiques, dépistage des cancers, contraceptifs oraux, confidentialité, distribution de médicaments
- activité professionnelle et opinions (travail en réseau, formation, rôle du pharmacien, satisfaction...)

Qualité et fiabilité des données

Bonne. Le recueil des données par téléphone assisté par le système CATI permet un contrôle direct et étroit de la qualité de travail des enquêteurs : appréciation de la formulation des questions et de la codification des réponses, analyse en temps réel des difficultés rencontrées et réflexion méthodologique plus approfondie.

Diffusion

haut du document

Délai de diffusion des résultats

n + 24 mois

Principal mode de diffusion des résultats

Rapport

Bibliographie

- Gautier A. (dir.), "Baromètre santé médecins généralistes 2009", Saint-Denis, Inpes, coll. Baromètres santé, 2011, 266 p.
- Gautier A. (dir.), "Baromètre Santé médecins/pharmaciens 2003", Saint-Denis, INPES, 2005, 271 p.

Observations

haut du document

- En 2003, l’enquête « Baromètre santé médecins généralistes » et l’enquête auprès des pharmaciens d’officine ont été fusionnées.
- Lorsque cela était possible, la formulation des questions est la même pour les deux populations, afin d’autoriser des comparaisons.
- L’enquête auprès des pharmaciens n’a pas été reconduite en 2009 : les derniers résultats pour cette population datent donc de 2003.

Synthèse

haut du document

En 2003, environ un tiers des médecins et des pharmaciens déclarait une consommation régulière d’alcool (avoir bu au moins 3 jours dans la semaine), les hommes plus que les femmes. Comme en population générale, cette consommation augmentait avec l’âge. Depuis 1998, elle était restée stable parmi les généralistes et avait baissé chez les officinaux.
[Extrait de : Bourdessol H., Gautier A., Collin J.-F., «Médecins généralistes et pharmaciens d’officine. Quels sont leurs comportements personnels de santé?», in Gautier A. (dir.), "Baromètre Santé médecins/pharmaciens 2003", Saint-Denis, INPES, 2005, pp.44-61].
En 2003, les pharmaciens étaient plus réservés sur l’importance de leur rôle concernant l’alcoolisme que le tabagisme  (30,7 % considéraient ce rôle comme important ou très important). Ils déclaraient moins souvent parler de l’alcool à leurs clients en 2003 (3,8 %) qu’en 1998 (6,8 %) et près de la moitié d’entre eux disait ne jamais avoir l’occasion d’en parler avec des clients.
[Extrait de : Perrin H., Gautier A., «Tabac et alcool. Quelle implication des professionnels?», in Gautier A. (dir.), "Baromètre Santé médecins/pharmaciens 2003", Saint-Denis, INPES, 2005, pp.140-161].  

En 2009, plus de la moitié des médecins interrogés déclare avoir vu au moins un patient consultant pour un sevrage alcoolique dans les 7 jours précédant l’enquête ; cette proportion est stable depuis 1998. La prise en charge de ces patients se fait pour 60 % des généralistes en liaison avec une structure mais elle est confiée uniquement à une structure spécialisée pour 23 % des médecins (soit deux fois plus qu’en 2003). L’utilisation de questionnaires sur les consommations d’alcool est nettement moins fréquente que pour le tabac : seulement 12,9 % des médecins déclarent y avoir recours. Cette pratique apparaît toutefois en très forte hausse depuis 1998 (1,4 % en 1998, 2,0 % en 2003). Par ailleurs, l’implication dans un réseau portant uniquement sur l’alcool s’avère en hausse significative entre 1998 (0,9 %) et 2009 (2,3 %).
[Extrait Gautier A. (dir.), "Baromètre santé médecins généralistes 2009", Saint-Denis, Inpes, coll. Baromètres santé, 2011, 266 p.]

Pour en savoir plus

haut du document

Baromètre santé Médecins généralistes 2009



 

 

Retour page principale

Haut du document

Dernière mise à jour : décembre 2016