Pour toute impression ou sauvegarde, ouvrir la version Word de cette page.

Type de source : Statistiques et enquêtes sanitaires et sociales

Type de substance considéré : Tabac

Population concernée : Population institutionnelle / Institutions sanitaires et sociales

 

Enquête auprès des consultations de tabacologie non-hospitalières

 

Accès rapides :

- Organisation et financement
- Objectifs
- Méthodologie
- Diffusion
- Observations
- Synthèse
- Pour en savoir plus

 

Organisation et financement

haut du document

Maître d'oeuvre

Office français de prévention du tabagisme (OFT)

Responsable

Bertrand Dautzenberg - OFT - 66 Boulevard Saint-Michel, 75006 Paris

Financement et collaboration

Direction générale de l’offre de soins (DGOS)

Objectifs

haut du document

Compléter le panorama des consultations de tabacologie hospitalières.

Méthodologie

haut du document

Périodicité

Annuelle

Dates d'observation

De 2000 à 2005

Approche

Quantitative

Unité statistique

Consultation de tabacologie

Champ d'observation

Ensemble des consultations identifiées comme non-hospitalières (dispensaires, cabinets privés, associations, autres) recensées dans l’annuaire des consultations de tabacologie de l’OFT (annuaire régulièrement mis à jour et ne concernant que les consultations ayant recours à des méthodes reconnues par la conférence de consensus de 1998 sur le sevrage tabagique).

Méthode d'échantillonnage

Exhaustif

Durée d'observation

Une semaine donnée (en janvier)

Biais de couverture de la source par rapport au champ d'observation

Biais liés aux non réponses

Champ géographique

France entière (DOM compris)

Découpage géographique possible

Département

Champ toxicologique

Tabac

Définition toxicologique retenue ou nomenclature

Le terme « consultation de tabacologie » désigne une consultation d’aide au sevrage qui a recours à la prise en charge recommandée par la conférence de consensus, en particulier la substitution nicotinique ; le terme de « consultation d’aide à l’arrêt du tabac » est employé pour l’ensemble des consultations, quelle que soit la prise en charge effectuée.

Nombre d'unités statistiques observées

151 consultations non-hospitalières en 2005

Taux de couverture

Taux de réponse de 70 % en 2005 (215 consultations recensées)

Recueil de données

Chaque année, pour la mise à jour de l’annuaire, un questionnaire est envoyé par courrier à toutes les consultations recensées et un rappel est systématiquement effectué.

Données recueillies

Comme pour les consultations hospitalières, le questionnaire porte sur le nombre de consultations, leurs activités, les outils utilisés et les ressources en personnel.
- techniques de prise en charge (antidépresseurs, substituts nicotiniques, psychothérapie, TCC, hypnose, dynamique de groupe, acupuncture, médecine douce, nutrition/diététique, thalasso/cure)
- type de consultation (individuelle, sur rendez-vous, de groupe), horaires consacrés
- prises en charge spécifiques (adolescents, femmes enceintes, patients hospitalisés, personnel hospitalier)
- caractéristiques du personnel soignant (spécialisé, médecin tabacologue avec DIU ?)
- outils utilisés : dossier informatique ? analyse de CO ? analyse cotininurie ? test de Fagerström ? test HAD (« Test angoisse dépression », pour dépister une angoisse dépressive) ? test de Beck ? autres tests ?
- activité : nombre de consultations par semaine, nombre de médecins ou soignants, nombre de nouveaux patients par an, nombre moyen de consultations par patient

Qualité et fiabilité des données

Le taux de participation est en hausse mais seule la moitié des structures recensées répondent à l’enquête. Les non-réponses proviennent essentiellement de cabinets privés pour lesquels le sevrage tabagique ne représente qu’une activité annexe.

Diffusion

haut du document

Délai de diffusion des résultats

4 mois

Principal mode de diffusion des résultats

Les résultats étaient publiés chaque année dans le BEH, dans le numéro spécial tabac publié à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, en parallèle avec les chiffres des consultations hospitalières. Ce ne fut pas le cas en 2004 (données non publiées).

Bibliographie

- Dautzenberg B., Josseran L., Borgne A., Moreau A., Ratte S., Jean-François M., « Évolution de l’activité des consultations non-hospitalières de tabacologie durant le Plan triennal tabac 1999-2001 », Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 2002, n°22, p.100-101.   
- Jean-François M., Fernandes E., Dautzenberg B., Dupont P., Ruelland A., « Évolution de l’activité des consultations de tabacologie 2000-2003 », Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 2003, n°22-23, p.108.
- Dautzenberg B., Brücker G., Borgne A., Josseran L., Dragos S., Fernandez E., Jean-François M., « Évolution de l’activité des consultations non-hospitalières de tabacologie entre 2000 et 2001 », Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 2001, n°22-23.
- Dautzenberg B., Brücker G., Borgne A., Nadal J.-M., Bourdillon F., « L’activité des consultations non-hospitalières de tabacologie en 2000 », Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 2000, n°43.

Observations

haut du document

Synthèse

haut du document

Les derniers résultats détaillés publiés pour cette enquête sont ceux de 2003 : les 73 consultations de 2003 ont vu en tout 791 patients au cours de la semaine d’enquête, dont un tiers venait pour la première fois.
Sur les 73 consultations, 15 s’adressent à des femmes enceintes et 59 s’adressent à des patients hospitalisés.
Pratiquement toutes les consultations ont recours au test de Fagerström, 8 sur 10 à l'analyseur de CO et 75 % au test HAD.
Les résultats globalisés (consultations hospitalières et non hospitalières) indiquent pour 2005 1 470 premières consultations et 3 211 consultations de suivi pour 376 centres répondants (sur 485 identifiés).
Le nombre de consultants en cours d’hospitalisation (721 en 2005) et de femmes enceintes (210) est en augmentation (respectivement 583 et 168 en 2004).
Le délai d’attente au premier rendez-vous a baissé en 2005 traduisant un moindre engorgement des centres de tabacologie et le développement de consultations de groupe. [Extrait de : intervention de B. Dautzenberg à l’OFDT - juin 2005].

Pour en savoir plus

haut du document

 

 

Retour page principale

Haut du document

Dernière mise à jour : mai 2014