Actualités rss.gif

Résultats de l’enquête Ad-femina

Résultats de l’enquête Ad-femina

Saint-Denis, le 8 mars 2019

Même si les premiers dispositifs d’addictologie s’adressant aux femmes sont apparus dans les années 1970, leur présence est jusqu’ici restée marginale dans l’offre de soins. Aujourd’hui, la question de l’amélioration du soin et de l’accompagnement des femmes usagères de drogues connaît une attention croissante de la part des pouvoirs publics comme des praticiens mais les données concernant les réponses apportées sont encore parcellaires.
C’est dans l’objectif de renforcer les connaissances sur ces sujets que l’OFDT a lancé, début 2018, l’enquête Ad-femina s’adressant, via un questionnaire auto-administré en ligne, aux CSAPA, aux CAARUD ainsi qu’aux ELSA et aux différents services hospitaliers, les invitant à décrire les actions développées en direction des publics féminins l’année précédente afin que soit dressé un état des lieux des dispositifs ou programmes mis en place. Les résultats de cette enquête sont présentés dans le n° 130 de Tendances.

En savoir plus
Tableau de bord 2019 « Traitements de substitution aux opiacés »

Tableau de bord 2019 « Traitements de substitution aux opiacés »

Saint-Denis, le 8 mars 2019

L’objectif du tableau de bord « Traitements de substitution aux opioïdes » réalisé par l’OFDT est de rassembler les éléments les plus récents émanant de différentes sources et de les présenter de manière synthétique. Il est actualisé annuellement afin de transmettre à l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA) des données régulières sur le sujet.

En savoir plus
Bilan RECAP 2017

Bilan RECAP 2017

Saint-Denis, le 1er mars 2019

Ce bilan du dispositif Recueil commun sur les addictions et les prises en charge (RECAP) fait le point sur les principales évolutions récentes des caractéristiques des personnes ayant un problème de conduite addictive prises en charge/accompagnées par les équipes des centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA).

En savoir plus
Tableau de bord tabac : bilan de l'année 2018

Tableau de bord tabac : bilan de l'année 2018

Saint-Denis, le 26 février 2019

Les ventes de tabac baissent fortement dans le réseau des buralistes, dans un contexte de hausse des prix. Les ventes de traitements d'aide à l'arrêt atteignent un niveau record, après une hausse de 25 %. Le marché est désormais dominé par les timbres transdermiques.

En savoir plus
Rapport national sur les drogues 2018

Rapport national sur les drogues 2018

Saint-Denis, le 29 janvier 2019

L'OFDT vient de mettre en ligne son rapport national sur les drogues.
Chaque année, à l'instar de l'ensemble des points focaux constituant le Reitox (Réseau européen d'information sur les drogues et les toxicomanies) en Europe, l'OFDT adresse à l'EMCDDA (Observatoire européen des drogues et des toxicomanies) un rapport national sur l'état du phénomène de la drogue dans le pays. C'est à partir de l'ensemble de ces rapports nationaux que l'agence de l'Union européenne rédige l'année suivante son Rapport européen annuel sur les drogues.
Le rapport national est présenté maintenant sous la forme de 10 chapitres ou workbooks.

Après avoir décrit le cadre légal et la politique de lutte contre les drogues illicites, ce rapport 2018 réunit les dernières données de prévalence d'usage en populations adulte et jeune ainsi que celles relatives à la prévention et aux conséquences sanitaires de ces consommations, ainsi qu'aux demandes de traitement et à la réduction des risques et des dommages. Il détaille aussi les évolutions des marchés des différentes drogues et aborde la réponse pénale, notamment grâce à un chapitre dédié à la prison. Enfin, il dresse un panorama (en anglais uniquement) des bonnes pratiques et de la recherche en matière de conduites addictives en France.

En savoir plus
La prévention des addictions en France : un état des lieux

La prévention des addictions en France : un état des lieux

Saint-Denis, le 29 janvier 2019

Qu’il s’agisse des substances licites – alcool, tabac et médicaments psychotropes – ou illicites (stupéfiants) mais également des addictions sans produit (liées aux jeux d’argent et de hasard et aux jeux vidéo), les pouvoirs publics ont au cours des dernières années porté une attention particulière au renforcement d’une politique intégrée en matière de prévention des dépendances.

Afin présenter un état des lieux sur l’ensemble de ce champ et les grandes évolutions observées, une note de l'OFDT revient sur plusieurs points clés. Elle étudie les différentes formes d’actions menées, l’organisation territoriale  de la prévention – sa coordination et le financement des actions locales – les cadres de sa mise en œuvre et  revient sur diverses expérimentations et campagnes média.
Ce travail est l’occasion de souligner la volonté d'une meilleure prise en compte des actions scientifiquement validées par l’ensemble des acteurs impliqués.  En outre, cette synthèse  permet d’évoquer l’ensemble des conduites et consommations visées :  non seulement quand elles sont le fait des jeunes générations, une cible prioritaire,  mais aussi quand elles interviennent dans des milieux plus récemment investis comme l’univers professionnel.

En savoir plus
Tableaux de bord tabac du 4<sup>e</sup> trimestre 2018

Tableaux de bord tabac du 4e trimestre 2018

Saint-Denis, le 29 janvier 2019

Au dernier trimestre 2018, et à nombre de jours de livraison constant, les ventes de cigarettes au sein du réseau buraliste français diminuent de 7,9 % et celles de tabac à rouler de 9,4 %. Le total des ventes de tabac est ainsi en recul de 7,7 %. Ces baisses importantes sont liées, comme celles observées lors des deux précédents trimestres, à l’augmentation sensible des prix du tabac intervenue le 1er mars.
Sur l’ensemble de l’année 2018, qui compte le même nombre de jours de livraison qu’en 2017, les ventes de cigarettes baissent de 9,1 % tandis que le marché du tabac à rouler recule de 9,8 %.

Concernant les traitements pour l’arrêt du tabac, à jours constants, leurs ventes progressent d’un tiers au 4e trimestre 2018 par rapport à la même période en 2017. Pour l’essentiel, l’augmentation est liée à la hausse de 64 % des ventes de timbres transdermiques (patchs) par rapport aux trois derniers mois de l’année 2017. Sur l’année complète, les ventes de traitements augmentent d’un quart en équivalents patients traités.

Effectif depuis le printemps 2018, le remboursement de ces traitements à 65 % par l’Assurance Maladie a bénéficié à 123 000 personnes en novembre 2018 (dernières données disponibles), chiffre supérieur à celui du nombre de bénéficiaires du forfait à 150 euros sur l’ensemble du 4e trimestre 2017 (102 000 personnes). Ces deux dispositifs ont évolué de façon quasi-symétrique au second semestre, le premier se substituant progressivement au second, supprimé depuis le 1er janvier 2019.

Enfin, le nombre d’appels à Tabac info service traités par les tabacologues a augmenté de 40 % par rapport au dernier trimestre 2017, avec un pic en novembre (près de 9 000 appels) lors de la 3e édition de « Moi(s) sans tabac ».

Afin d’approfondir ces éléments et de les compléter, l’OFDT publiera son bilan annuel du tableau de bord tabac durant la semaine du 18 février.

En savoir plus
L’Unité de réhabilitation pour usagers de drogues du Centre de détention de Neuvic

L’Unité de réhabilitation pour usagers de drogues du Centre de détention de Neuvic

Saint-Denis, le 28 janvier 2019

L’Unité de réhabilitation pour usagers de drogues (URUD) est un programme expérimental  monté au centre de détention de Neuvic en juin 2017 dans un cadre partenarial entre le Comité d’étude et d’information sur la drogue et les addictions (CEID) de Bordeaux, l’Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle Aquitaine et la Direction interrégionale des services pénitentiaires de Bordeaux (DISP).

Afin de disposer d’éléments sur la mise en œuvre  de cette innovation qui fonctionne à la manière d'une communauté thérapeutique, la Direction de l’administration pénitentiaire (DAP)  a saisi l’OFDT pour réaliser, quelques mois après l’ouverture, un premier bilan.

En savoir plus
Les niveaux d’usage des drogues illicites en France en 2017

Les niveaux d’usage des drogues illicites en France en 2017

Saint-Denis, le 26 novembre 2018

L’OFDT et Santé publique France publient les résultats du volet "drogues illicites" du Baromètre santé 2017 qui a interrogé plus de 20 000 personnes âgées de 18 à 64 ans sur leurs usages de ces substances.

Une large part de l’analyse porte sur le cannabis, produit illicite de très loin le plus expérimenté en France. Près de la moitié (45 %) des adultes en ont déjà consommé et un adulte sur 10 (11 %) est usager dans l'année. On dénombre 3,6 % d'usagers réguliers (au moins 10 usages dans le mois). L’usage quotidien concerne pour sa part 2,2 % des 18-64 ans.

L’enquête souligne le maintien d’une prédominance masculine dans ces usages et le fait que les jeunes générations consomment davantage. Plus du quart des 18-25 ans déclarent un usage au cours de l’année (27 %) et 8,4 % d’entre eux un usage régulier. Toutefois, le profil des consommateurs de cannabis se diversifie intégrant davantage de trentenaires et d’actifs en emploi. En 2017, l’usage régulier atteint 6,3 % chez les 26-34 ans et 3,3 % chez les 35-44 ans.
Dans le même temps, l’usage dans l’année des actifs occupés s'établit à 9,6 % alors que celui des chômeurs se stabilise à 16 %.

Les expérimentations des autres substances illicites sont beaucoup plus rares et se situent en deçà de 6 %, même pour les drogues stimulantes qui sont les plus diffusées (5,6 % pour la cocaïne et 5,0 % pour la MDMA/ecstasy) avec les champignons hallucinogènes (5,3 %).
L’usage de cocaïne dans l’année est de 1,6 % alors que celui de MDMA/ecstasy atteint les 1,0 %.

En savoir plus
Addictions dans les Hauts-de-France

Addictions dans les Hauts-de-France

Saint-Denis, le 20 novembre 2018

Ce portrait de territoire, conçu par l’OFDT, propose un état des lieux complet des consommations de substances psychoactives et de l’offre médico-sociale dans le champ des addictions observées dans la région Hauts-de-France en 2016.

Il s’appuie sur l’ensemble des sources disponibles les plus récentes : enquêtes en population générale, statistiques administratives, enquêtes auprès des professionnels des dispositifs d’accueil et de soins aux personnes souffrant d’addictions (CSAPA, CAARUD, consultations jeunes consommateurs) et dispositif TREND.

En savoir plus
Nouveaux produits de synthèse - Dix ans de recul sur la situation française

Nouveaux produits de synthèse - Dix ans de recul sur la situation française

Saint-Denis, le 24 octobre 2018

Que recouvre l’appellation « Nouveaux produits de synthèse » (NPS) ? Qui les consomment ? Quelles sont les conséquences de leurs usages ? L’OFDT consacre à ces substances  le numéro 127 de  Tendances. Offre et dynamique du phénomène, molécules consommées, profils d’usagers, conséquences sanitaires y sont étudiés à partir d’un ensemble de sources,  notamment le projet I-TREND développé avec le soutien de l’Union européenne (forums d’usagers etanalyse de l’offre sur Internet,  enquête en ligne...).

En France, l’appellation « nouveaux produits de synthèse » est apparue à la fin de la décennie 2000 pour qualifier un vaste ensemble de nouvelles molécules synthétiques imitant les structures chimiques et les effets de drogues illicites traditionnelles comme le cannabis, la MDMA ou la cocaïne. En 2018, au total, environ 300 molécules sont recensées en France, réparties entre 11 familles chimiques. Les cannabinoïdes de synthèse, les cathinones et les phénéthylamines sont les plus présentes. L’usage des NPS est resté plutôt confidentiel dans l'Hexagone mais certains  produits sont bien implantés au sein de cercles de consommateurs (par exemple les « e-psychonautes », usagers  fréquentant les forums sur Internet). Les NPS peuvent aussi  être à l'origine de problèmes sanotaires aigus. C'est particulièrement le cas des consommateurs en contexte sexuel, « chemsexers », dont les usages associent souvent des cathinones à des drogues traditionnelles .
Alors que les risques potentiels à long terme physique ou psychiques demeurent mal connus,les auteurs rappellent que l’information, la prévention, la réduction des risques et l’apprentissage de la gestion des effets en direction des usagers potentiels comme des professionnels qui les rencontrent, constituent des enjeux essentiels.

En savoir plus
Profils et pratiques des usagers de drogues rencontrés dans les CAARUD en 2015

Profils et pratiques des usagers de drogues rencontrés dans les CAARUD en 2015

Saint-Denis, le 24 octobre 2016

L’Enquête nationale dans les CAARUD (ENa-CAARUD), menée par l’OFDT à intervalles réguliers depuis 2006, renseigne sur les caractéristiques socio-démographiques, les consommations et les pratiques liées aux usages (injection, dépistage, etc.), du public accueilli dans le dispositif des CAARUD.

L’édition 2015 de l’enquête, qui s’est déroulée au mois de septembre, a permis d’interroger quelque 3 130 individus dans plus de 140 CAARUD de France métropolitaine et des départements d’outre-mer (Guadeloupe, Guyane et La Réunion). Ce rapport présente les résultats de cet exercice 2015 et les met en perspective, autant que possible, avec ceux des éditions antérieures.

En savoir plus