Actualités rss.gif

Les centres de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie en 2016

Les centres de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie en 2016

Saint-Denis, le 16 juin 2018

Les personnes ayant des problèmes d’addiction peuvent bénéficier d’une prise en charge médico/sociale dans des établissements spécialisés appelés centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA). Les CSAPA remplissent chaque année un rapport d’activité type qui permet de décrire de façon globale et homogène les caractéristiques des personnes accueillies par ce dispositif spécialisé, ainsi que l’activité de ces centres. Ce rapport de synthèse décrit de façon distincte les patients et l’activité des CSAPA ambulatoire, et des CSAPA avec hébergement. La synthèse des données figurant dans les annexes relatives aux consultations jeunes consommateurs et à l’intervention pénitentiaire du rapport type donne également quelques éléments de description des patients et de l’activité spécifiques à ces deux dispositifs.

En savoir plus
La légalisation du cannabis au Canada

La légalisation du cannabis au Canada

Saint-Denis, le 11 octobre 2018

Après l’Uruguay en 2013, le Canada est le deuxième pays du monde – le premier au sein du G7 – à légaliser la production, la distribution et la détention de cannabis à usage récréatif. À compter du 17 octobre 2018, les adultes canadiens sont autorisés à acheter du cannabis produit sous licence, à détenir jusqu’à 30 grammes de cannabis et, dans la plupart des provinces, à cultiver jusqu'à quatre plants de cannabis à domicile.
Le cannabis ne sera plus considéré comme un stupéfiant au Canada mais, au même titre que l’alcool, taxé et vendu dans des magasins spécialisés contrôlés par l’État auxquels seuls les adultes auront accès. La décision de légaliser le cannabis, imposée par le gouvernement central, donne lieu à des régimes différents de régulation. Les retombées, en termes de consommation et de protection des mineurs, seront le principal critère de succès de cette réforme qui, à l’approche des élections fédérales de 2019, constitue un enjeu politique saillant.
L'OFDT propose une synthèse décrivant le processus de réforme, les objectifs de la nouvelle législation et les modalités de régulation du marché mises en place, avant de conclure sur les points de vigilance à suivre.

En savoir plus
Veille législative septembre 2018

Veille législative septembre 2018

Saint-Denis, le 10 octobre 2018

Le bulletin de veille législative du mois de septembre 2018 est disponible en téléchargement.

En savoir plus
Les drogues à 17 ans : analyse régionale Enquête ESCAPAD 2017

Les drogues à 17 ans : analyse régionale - Enquête ESCAPAD 2017

Saint-Denis, le 27 septembre 2018

L’OFDT a conduit en mars 2017 le 9e exercice de l’enquête ESCAPAD (Enquête sur la santé et les consommations lors de l’appel de préparation à la Défense) centrée sur les usages de substances psychoactives licites et illicites à 17 ans. Les résultats d’ESCAPAD 2017 en métropole ont été présentés en février 2018. Ils ont révélé des baisses plus ou moins marquées selon les produits par rapport à l’enquête ESCAPAD de 2014. Les consommations à la fin de l’adolescence sont  d’ailleurs parmi les plus basses enregistrées depuis le début des années 2000.
Aujourd’hui, en s’appuyant sur la très grande taille d’échantillon de cette enquête (plus de 40 000 jeunes gens), l’OFDT propose une nouvelle analyse de ces données dans les 13 régions de métropole ainsi que dans quatre territoires d’outre-mer : la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique et La Réunion.
Cette approche territoriale met en lumière de moindres consommations de tabac dans le quart nord-est, une diffusion de boissons alcoolisées plus marquée sur la façade atlantique, une opposition entre le nord et le sud concernant le cannabis alors qu’on observe davantage d’expérimentations d’autres drogues illicites à l’ouest de l’hexagone.
Dans les quatre DOM étudiés, conformément à ce qui a pu être observé dans d’autres travaux, les jeunes présentent des niveaux de consommation inférieurs à ceux mesurés chez les adolescents interrogés en France métropolitaine. Les deux exceptions notables concernent l’expérimentation d’alcool plus élevée en Guadeloupe, en Guyane et en Martinique que dans le reste du territoire et celle de cannabis qui s’avère supérieure à La Réunion.

En savoir plus

Jeux d'argent et de hasard à la fin de l'adolescence

Jeudi 20 septembre 2018

La 9e édition de l’enquête ESCAPAD a interrogé en mars 2017 plus de 13 000 garçons et filles âgés de 17 ans sur leurs éventuelles pratiques de jeux d’argent et de hasard (JAH). La présente note présente les résultats de cette étude.
Qu’il s’agisse de jeux de tirage ou de grattage, de pronostics sportifs ou des jeux dits de casino, l’offre de ces jeux est interdite aux mineurs.  Près de quatre jeunes sur 10 (39 %) déclarent toutefois avoir joué à un JAH dans l’année et un sur 10 (10 %) au cours de la semaine écoulée. Les garçons sont près d’un sur deux (47 %) à déclarer avoir joué dans l’année.
Les jeux de tirage et de grattage sont les plus pratiqués (31 %) devant les pronostics et paris sportifs (17 %) et les jeux de casino (3,6 %). C’est la deuxième catégorie de jeux qui progresse le plus, notamment compte tenu de leur  développement sur Internet. Là encore les garçons sont davantage concernés : un quart d'entre eux a joué en ligne dans l'année (vs 7 % des filles).
Afin de détecter les difficultés suscitées le jeu, les adolescents interrogés ont répondu à un questionnaire de repérage sur les problèmes et conséquences léventuellement rencontrés (perception de l’entourage, montant des mises, stress et angoisses, etc.).
Au total, en 2017, moins de 1 % de la population adolescente de 17 ans serait en grande difficulté par rapport à sa pratique des jeux d’argent et de hasard.
Chez les jeunes de 17 ans ayant joué au cours de la semaine précédant l’enquête, plus de la moitié présenteraient un risque, même faible (53 % et 63 % parmi les garçons), 3,4 %  des jeunes présentant un risque élevé.

En savoir plus

Prix Scientifique MILDECA-OFDT

Saint-Denis, le 18 septembre 2018

Encore 10 jours pour répondre, nouvelle date limite de dépôt des candidatures le 28 septembre 2018. L'appel à candidatures et le formulaire à renvoyer sont accessibles sur cette page : http://www.drogues.gouv.fr/actualites/appel-candidature-2018-prix-scientifique-mildeca-ofdt. En cas d'envoi par mail, utiliser l'adresse suivante : mildeca.evenements@pm.gouv.fr.

Consommations, ventes et prix du tabac : une perspective européenne

Saint-Denis, le 26 juillet 2018

Le numéro 126 de Tendances s’attache à comparer les prévalences d’usage de tabac, les ventes ainsi que les niveaux de prix dans l’Union européenne. S’agissant du tabagisme parmi les adultes et parmi les jeunes de 16 ans, cette analyse, qui s’appuie largement sur la représentation cartographique, met d’abord en lumière la grande hétérogénéité des consommations sur le continent. Les données recueillies pour ce Tendances montrent également que les ventes de tabac officielles ne reflètent qu’imparfaitement ces niveaux de consommation. Des divergences (d’usage et de ventes) qui ne s’expliquent qu’en partie par les disparités de prix. Un travail a été conduit pour ajuster les prix courants du tabac sur le niveau de vie dans chaque pays européen ; il démontre que d’autres éléments, culturels et historiques, jouent un rôle non négligeable dans les niveaux de tabagisme.

Au-delà de cette vue d’ensemble, cette approche permet de considérer plus spécifiquement la situation française. Celle-ci apparaît à plusieurs égards singulière, puisque dans l’Hexagone la consommation de tabac demeure importante malgré des niveaux de prix parmi les plus élevés de l’UE. Les dernières données disponibles sur l’usage de tabac en 2017 chez les jeunes comme les adultes ont toutefois montré une baisse sensible du tabagisme en France, alors qu’après la forte hausse de prix en mars 2018 d’autres augmentations sont attendues pour atteindre 10 euros en 2020.

En savoir plus

ESPAD 2015 : analyses en Guadeloupe, en Guyane et en Martinique

Saint-Denis, le 26 juillet 2018

L'OFDT présente les résultats d'exploitations spécifiques de l'enquête ESPAD menée en 2015 auprès des lycéens en Guadeloupe, en Guyane et en Martinique.

Quels sont les niveaux d’expérimentation des principales substances psychoactives des lycéens de ces territoires ? Comment évoluent ces usages de la classe de seconde à celle de terminale ? Sur quels points les lycéens guadeloupéens, guyanais ou martiniquais se différencient-ils de leurs homologues de métropole ?

Ces analyses permettent de répondre à ces questions en insistant sur les spécificités de chacun des territoires.

En savoir plus
Composition des produits en circulation en 2017

Composition des produits en circulation en 2017

Saint-Denis, le 26 juin 2017

En 2017, le dispositif de veille sanitaire SINTES de l’OFDT a réalisé près de 500 collectes de produits à travers son réseau. La cocaïne représente un quart de ces collectes devant l'héroïne et la MDMA. Enfin, 105 collectes de NPS ont été effectuées, soit 60 collectes de plus qu’en 2016.

Le n° 4 du Point SINTES comprend notamment :

• une synthèse des résultats d'analyses des collectes SINTES,
• des explications plus détaillées à propos de certaines collectes,
• le répertoire actualisé des nouveaux produits de synthèse (NPS),
• la présentation de certaines données échangées avec l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA).

En savoir plus
Drogues et développement : vers de nouvelles perspectives ?

Drogues et développement : vers de nouvelles perspectives ?

Saint-Denis, le 26 juin 2018

À l’occasion de la journée internationale du 26 juin contre l’abus et le trafic de drogues instaurée par l’Organisation des Nations unies, l’OFDT met en ligne le onzième numéro de sa publication Drogues, enjeux internationaux. Celui-ci, intitulé "Drogues et développement : vers de nouvelles perspectives ?", propose un état des lieux sur la question du développement alternatif. Ce terme désigne un ensemble de mesures destinées à promouvoir la réduction des cultures illicites (cannabis, pavot, coca notamment) grâce à des programmes de réduction de la pauvreté et de développement durable, censées améliorer les conditions de vie matérielles des populations locales.
La notion de développement alternatif a émergé à la fin des années 1960. Cependant, les politiques qui lui étaient liées ont longtemps été conçues et mises en œuvre de façon déséquilibrée, du fait d’une approche sécuritaire privilégiant l’éradication.
Aujourd’hui, une série de mobilisations de la communauté internationale (dont la session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies en avril 2016) favorise un rééquilibrage en faveur de ces initiatives et surtout leur inscription dans des politiques à long terme, alternatives légitimes et crédibles aux destructions forcées de cultures illégales. Ce sont ces deux aspects que présente la publication, en s’appuyant tout au long sur des exemples très concrets qu’il s’agisse du « modèle thaïlandais » ou des mesures actuellement déployées en Colombie (alors que le vainqueur de l'élection présidentielle du 17 juin dernier souhaite "corriger" les accords de paix).

En savoir plus
Appel à candidature 2018 pour le Prix scientifique MILDECA-OFDT

Appel à candidature 2018 pour le Prix scientifique MILDECA-OFDT

Saint-Denis, le 21 juin 2018

La deuxième édition du Prix scientifique « Drogues et Addictions » MILDECA-OFDT, d’un montant de 10 000 euros, récompensera cette année une équipe de recherche ayant produit des travaux innovants et prometteurs pour l’amélioration des interventions, pratiques professionnelles ou politiques publiques dans les domaines des sciences humaines et sociales, santé publique ou recherche clinique.

La sélection des lauréats sera confiée à un jury composé des membres du collège scientifique de l’OFDT et présidé par le professeur Bruno Falissard.

Le Prix scientifique sera décerné le 26 novembre 2018 à l’issue d’une journée dédiée à la recherche sur les drogues et les addictions devant un public de chercheurs, décideurs, professionnels du champ, citoyens.

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au vendredi 21 septembre 2018.

En savoir plus