Glossaire

 

A – D / E – H / I – L / M – Q / R – U / V - Z



Ecstasy :

Dénomination la plus fréquente pour des comprimés dont le principe actif est la MDMA (voir ce terme).


Empathogène ou entactogène :

se dit de toute substance psychoactive qui amplifie la capacité d’empathie, le désir de contact avec autrui.


Équipes de liaison en addictologie :

équipe en principe composée de 3 à 4 personnes comprenant un médecin et, selon les cas, un infirmier, un psychologue, un travailleur social, chargées d’intervenir au sein d’un hôpital pour favoriser la prise en charge des conduites addictives.


Escalade (théorie de l') :

théorie d'inspiration prohibitionniste selon laquelle un usage répété de cannabis peut inciter à l'usage de drogues dites " dures " (telle l'héroïne), susceptibles d'engendrer une dépendance physique majeure. Cette théorie a été réfutée scientifiquement.


Espace festif :

désigne, dans le cadre du dispositif TREND de l’OFDT, les lieux où se déroulent les événements festifs relevant de la culture techno ou de la musique électronique. Il englobe l’espace dit « alternatif » (free parties, teknivals, zones alternatives des festivals, etc.) mais aussi l’espace commercial ou conventionnel (clubs, discothèques voire soirées privées). L’espace observé s’étend de plus en plus vers l’espace festif généraliste.


Espace urbain :

désigne, dans le cadre du dispositif TREND de l’OFDT, des structures d’accueil ou de soins dédiées aux usagers de drogues et des lieux ouverts (rue, squat, abords des gares, zones de deals). La plupart des personnes rencontrées dans ce cadre sont des usagers problématiques de produits illicites.


Établissements sanitaires :

dans l’enquête sur la prise en charge des toxicomanes dans les structures sanitaires et sociales effectuée au mois de novembre, cette catégorie regroupe l’ensemble des établissements hospitaliers publics généraux ou spécialisés en psychiatrie, les hôpitaux psychiatriques privés faisant fonction de publics et les maisons de santé pour maladies mentales.


Établissements spécialisés :

dans l’enquête sur la prise en charge des toxicomanes dans les structures sanitaires et sociales effectuée au mois de novembre, cette catégorie d’établissements regroupe l’ensemble des centres de soins spécialisés aux toxicomanes (CSST) ainsi qu’un nombre très faible d’autres structures recevant majoritairement des usagers de drogues.


Expérimentation / expérimentateur :

avoir consommé une substance psychoactive au moins une fois dans sa vie.


Flash :

sensation fulgurante et intense provoquée par l’absorption du produit. Souvent employé dans le cadre de l’absorption de crack, de free base ou d'héroïne.


Flash-back (cannabique) :

phénomène de reviviscence involontaire et imprévisible de certains effets d'une drogue, qui survient à distance de tout usage du produit. Pour le cannabis, son stockage dans les tissus adipeux pourrait entraîner des décharges retardées dans les trois mois après le dernier usage et sur le plan clinique, une angoisse majeure de dépersonnalisation. Les flashback sont plus fréquemment associés à une consommation de LSD ou d'autres hallucinogènes. Il s'agit d'un phénomène très rare et très peu documenté.


Fraction attribuable :

proportion de cas (d’une maladie ou d’une cause de décès) qui découle de l’exposition de certains individus à un facteur de risques par rapport à l’ensemble des cas de cette maladie ou par rapport à un ensemble de décès.


Free base : voir Crack


Free-party :

rassemblement des adeptes de musique techno organisé souvent sans autorisation des pouvoirs publics ; dure généralement un ou deux jours.


Fumer :

désigne le fait de consommer une substance en inhalant la fumée issue de sa combustion. Celle-ci est absorbée au niveau des alvéoles pulmonaires (exemples : cigarette, joint). Les produits de combustions sont toujours cancérigènes. Le terme fumer est parfois utilisé de façon impropre pour désigner l’inhalation par voie pulmonaire des vapeurs d’une substance chauffée sans atteindre la combustion (exemples : crack ou héroïne).


Générique :

Médicament tombé dans le domaine public, pouvant être produit par tous les laboratoires pharmaceutiques. Entraîne une baisse du prix de la molécule en autorisant la concurrence.


Galette :

terme désignant la forme sous laquelle est commercialisé le crack avant d’être désagrégé en cailloux, souvent à l’aide d’un cutter. Le plus souvent la galette correspond à une unité de vente (une dose vendue). Dans ce contexte, une galette pèse en général entre 50 et 200 mg et sera divisé en environ 4 à 6 cailloux. Le terme « galette » peut également être employé pour désigner la substance elle-même ; une galette équivaut alors à « du crack ».


GHB, Gamma OH (gamma-hydroxybutyrate) / GBL (gamma butyrolactone) :

Le GHB est une substance anesthésique se présentant sous la forme d’un liquide incolore et inodore aux effets d’abord euphorisants, puis sédatifs et amnésiants. Son précurseur, le GBL, est un solvant industriel, transformé en GHB par l’organisme après absorption. Leur consommation peut induire une dépendance, avec un effet de tolérance particulièrement marqué. Si seul le GHB est classé sur la liste des stupéfiants, le GBL est interdit à la vente et à la cession au public depuis septembre 2011.


Go-fast (technique du) :

mode d’acheminement du cannabis, depuis l’Espagne en général, via un convoi de plusieurs véhicules se déplaçant à très vive allure.


Gorilla : voir Cannabinoïdes de synthèse.


Hallucinogène (ou psychodysleptique) :

Substance psychoactive dont l’usage est recherché pour sa capacité à induire des distorsions des perceptions en agissant sur les neurones du cerveau. Celles-ci peuvent être visuelles, auditives, spatiales, temporelles ou concerner la perception que l’individu a de son propre corps. La plupart des hallucinogènes sont des végétaux ou des alcaloïdes extraits de ceux-ci et, plus rarement, des produits obtenus par synthèse chimique.


Hashish ou H ou Shit :

préparation à base de résine de cannabis, issue des glandes sécrétrices des fleurs et des feuilles des plants femelles, obtenue par tamisage manuel ou mécanique. Après séparation de la plante, la résine est chauffée puis pressée en plaques ou savonnettes (voir ce terme) qui reçoivent souvent une marque de fabrique imprimée en creux (comme un sceau). Cette présentation sous forme de savonnette prévaut au niveau du trafic international, les usagers détenant plutôt des sections de plaques ou savonnettes (par exemple de 10 ou 20 g) ou des barrettes (voir ci-dessus). La teneur en THC (voir ci-dessous) est très variable d'un produit à l'autre. Classé comme stupéfiant.


Hépatite :

pathologie inflammatoire du foie. Les hépatites peuvent être liées à des toxiques (alcool, médicaments, toxiques industriels), à des virus ou à des dérèglements du système immunitaire. Les hépatites virales liées à l’usage de drogues sont les hépatites à virus B, C et D. Elles peuvent devenir chroniques avec une risque d’évolution vers une cirrhose et/ou un cancer du foie.


Héroïne :

Molécule opiacée, synthétisée à partir de la morphine, elle-même produite à partir du pavot. L’héroïne peut se présenter sous forme de poudre blanche (sel acide) ou marron (sel basique). Elle peut être injectée en intraveineuse, sniffée ou fumée en « chassant le dragon ». Les propriétés pharmacologiques de l’héroïne, substance sédative, sont comparables à celles de la morphine mais elle agit plus vite, plus intensément et plus brièvement. Du fait de sa forte capacité à générer une dépendance psychique et physique ainsi qu’une tolérance, elle est devenue dans les années 1970 le principal produit illicite d’addiction en France. L’héroïne est un produit classé comme stupéfiant en France (voir aussi « chasse au dragon »). Classé comme stupéfiant.


Huile de cannabis :

distillat huileux que l'on obtient à partir de la résine de cannabis à l'aide de solvants. Ces produits ont une concentration en THC plus élevée que pour les autres formes de cannabis. Ils sont peu disponibles en France et en Europe. Le terme peut également désigner une huile d'usage courant obtenue à partir des graines de cannabis et dépourvue de toute propriété psychoactive. Classée comme stupéfiant.


Hypnotiques :

classe de médicaments utilisés comme somnifères (voir aussi benzodiazépines).


A – D / E – H / I – L / M – Q / R – U / V - Z