Enquêtes et dispositifs

 

Accès rapides :

- Enquêtes en population générale - jeunes
- Enquêtes en population générale - adultes
- Statistiques et enquêtes sanitaires et sociales
- Dispositifs spécifiques d’observation des phénomènes émergents
- Études d'évaluation de dispositifs publics
- Enquêtes ad hoc


Enquêtes en population générale - jeunes

haut du document

ESCAPAD

Depuis 2000, l'OFDT interroge régulièrement, avec le soutien de la Direction du Service National, les jeunes Français lors de la Journée défense et citoyenneté (ex JAPD Journée d'Appel de Préparation à la Défense). Le questionnaire de cette Enquête sur la Santé et les Consommations lors de l'Appel de Préparation À la Défense (ESCAPAD) porte sur la santé de ces jeunes garçons et jeunes filles âgés de 17 ans, ainsi que sur leurs consommations de produits psychoactifs.

ESPAD

L'enquête ESPAD (European School Project on Alcohol and other Drugs), menée dans 36 pays en Europe, a été initiée en 1995 par le Conseil suédois pour l'information sur l'alcool et les autres drogues (CAN) avec le soutien du Conseil de l'Europe (Groupe Pompidou). Elle permet de comparer les usages de substances psychoactives des adolescents de 15-16 ans scolarisés.

HBSC

L’enquête HBSC est une enquête internationale réalisée tous les 4 ans depuis 1982, sous l’égide du bureau Europe de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Actuellement, 41 pays ou régions, essentiellement européens, y participent et collectent des données sur la santé, le vécu scolaire et les comportements préjudiciables ou favorables à la santé des élèves âgés de 11, 13 et 15 ans avec une méthodologie standardisée.


Enquêtes en population générale - adultes

haut du document

Volet "addictions" du Baromètre santé de l'Inpes

L’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (Inpes) mène depuis le début des années 1990, en partenariat avec de nombreux acteurs de santé, une série d’enquêtes appelées Baromètres Santé, qui abordent les différents comportements et attitudes de santé des Français âgés de 11 à 85 ans.
Depuis 2000, l’OFDT exploite avec l’INPES la partie « addictions » du Baromètre Santé, à travers la mesure des niveaux d’usage de produits et depuis 2010 des pratiques de jeux d’hasard et d’argent.
Le Baromètre Santé permet de décrire la consommation de substances psychoactives au sein de la population âgée de 15 à 75 ans, d’évaluer les liens avec d’autres facteurs et de mener des analyses régionales de ces consommations. Cette enquête complète parfaitement le dispositif d’enquêtes en population adolescente de l’OFDT

EROPP

L'OFDT a mis en place en 1999 l'enquête téléphonique EROPP (Enquête sur les représentations, opinions et perceptions sur les psychotropes ») en population générale. Elle porte sur les représentations et les opinions des Français relatives aux substances psychoactives licites (alcool, tabac) et illicites (cannabis, héroïne, cocaïne, ecstasy…), ainsi qu'aux actions publiques qui y sont liées. Trois autres exercices ont été menés ensuite, en 2002, 2008 et 2012.

 

Statistiques et enquêtes sanitaires et sociales

haut du document

RECAP

RECAP est un recueil de données continu sur les patients venus chercher de l'aide auprès des structures et des professionnels offrant une prise en charge spécifique des consommateurs de drogues. Il s'appuie sur les systèmes d'information en place dans les structures spécialisées (fiches d'accueil, gestion informatisée des dossiers de patients) et sur un noyau minimum commun de questions à utiliser par tous les intervenants du champ des addictions.

ENa-CAARUD

Cette enquête, exhaustive dans les structures de réduction des risques CAARUD en France, permet de suivre les caractéristiques des usagers de drogues qui fréquentent ces structures, leurs consommations et l’émergence d’éventuels nouveaux phénomènes, pour adapter les réponses des professionnels et des pouvoirs publics aux difficultés de cette population.

Usagers en traitement et bas seuil (CSAPA/CAARUD)

Une « cohorte » d’usagers de drogues vus dans les centres spécialisés (CSAPA, CAARUD) a été constituée en 2010 et 2011 par l’OFDT. Un millier d’individus ont été inclus. Leur statut vital est interrogé régulièrement et le cas échéant, les causes de décès sont renseignées.

 

Dispositifs spécifiques d’observation des phénomènes émergents

haut du document

TREND

Le dispositif TREND (Tendances récentes et nouvelles drogues), mis en place par l'OFDT en 1999, a pour objectif principal d'identifier et de décrire l'évolution des tendances et des phénomènes émergents liés aux produits psychotropes illicites ou détournés de leur usage. Il s'appuie notamment sur un réseau de sept coordinations locales (Bordeaux, Lille, Marseille, Metz, Paris, Rennes, Toulouse) et sur le dispositif d'observation SINTES (Système d'identification national des toxiques et des substances), centré sur l'étude de la composition toxicologique des produits illicites.

SINTES

Le dispositif SINTES (Système d'identification national des toxiques et substances), mis en place en 1999, vise à documenter la composition des produits circulants, illicites ou non règlementés (dosage, identification de nouvelles molécules et logos), qu'ils soient saisis par les services répressifs d'une part ou collectés par des acteurs socio-sanitaires directement auprès des usagers. Il permet également de documenter le contexte de consommation des produits.

 

Études d'évaluation de dispositifs publics

haut du document

Depuis 1999, l'OFDT évalue les politiques publiques du champ des drogues. Les études réalisées documentent des thématiques d’un intérêt particulier au titre des orientations de politiques publiques du moment, ou bien des dispositifs ou programmes « phares », ou encore présentent une approche d’évaluation de plans gouvernementaux français.

Les travaux jusqu'ici menés recouvrent une variété de sujets relevant de :

- la prise en charge ;
- la prise en charge du public détenu ;
- les Consultations jeunes consommateurs (CJC) ;
- les Traitements de substitution aux opiacés (TSO) ;
- la Réduction des risques (RDR) ;
- la prévention ;
- l'application de la loi et la réponse pénale ;
- l'évaluation de la politique gouvernementale.

 

Enquêtes ad hoc

haut du document

ARAMIS

Le projet d'étude ARAMIS (Attitudes, Représentations, Aspirations et Motivations lors de l’Initiation aux Substances psychoactives) se propose d'explorer les trajectoires d'usage à l'adolescence, en étudiant les motivations d'usage et les représentations associées aux différents produits psychoactifs (alcool, tabac, cannabis, autres drogues illicites).

ETINCEL

L’enquête ETINCEL (Enquête téléphonique pour l’information sur la cigarette électronique) sur l’usage et les modalités de consommation et d’achat de la cigarette électronique, a été menée en novembre 2013 auprès d’un échantillon représentatif de 2 052 personnes âgées de 15 à 75 ans. Il s'agit de la première enquête qui ait fourni au plan national une estimation fiable et impartiale du phénomène.

PELLEAS

Cette enquête est proposée à 2 400 collégiens et lycéens de la région parisienne. Conduite à la demande du ministère de la santé, elle est financée par l’agence régionale de santé, qui en a confié la responsabilité au CSAPA Pierre Nicole de la Croix-rouge française, en partenariat avec l’OFDT et l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

e-ENJEU

Réalisée en partenariat avec l’Observatoire des jeux (ODJ), l’enquête e-ENJEU 2012 a été menée auprès d’un échantillon de 20 000 d’internautes âgés de 18 à 75 ans, afin de décrire les pratiques de jeux d’argent et de hasard en ligne, le profil des personnes concernées et les impacts.  Elle a été réalisée deux ans après l’ouverture maîtrisée à la concurrence du marché des jeux d’argent et de hasard (JAH) en ligne dans trois domaines : les paris sportifs, les paris hippiques et le poker.

 

 

Afin de mieux cerner la diversité des outils disponibles pour mesurer les usages de drogues et les conséquences sanitaires ou pénales de ces consommations, l'OFDT met à jour chaque année un répertoire des sources de données statistiques relatives au tabac (depuis 2005), à l'alcool (depuis 2006) et aux drogues illicites (depuis 1995).