Enquêtes et dispositifs

 

Accès rapides :

- Enquêtes en population générale - jeunes
- Enquêtes en population générale - adultes
- Statistiques et enquêtes sanitaires et sociales
- Dispositifs spécifiques d’observation des phénomènes émergents
- Études d'évaluation de dispositifs publics
- Enquêtes ad hoc

 

Enquêtes en population générale - jeunes

haut du document

ESCAPAD

Depuis 2000, l'OFDT interroge régulièrement, avec le soutien de la Direction du Service National, les jeunes Français lors de la Journée défense et citoyenneté (JDC). Le questionnaire de cette Enquête sur la Santé et les Consommations lors de l'Appel de Préparation À la Défense (ESCAPAD) porte sur la santé de ces jeunes garçons et jeunes filles âgés de 17 ans, ainsi que sur leurs consommations de produits psychoactifs.

ESPAD

L'enquête ESPAD (European School Project on Alcohol and other Drugs), menée dans 36 pays en Europe, a été initiée en 1995 par le Conseil suédois pour l'information sur l'alcool et les autres drogues (CAN) avec le soutien du Conseil de l'Europe (Groupe Pompidou). Elle permet de comparer les usages de substances psychoactives des adolescents de 15-16 ans scolarisés.

HBSC

L’enquête HBSC est une enquête internationale réalisée tous les 4 ans depuis 1982, sous l’égide du bureau Europe de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Actuellement, 41 pays ou régions, essentiellement européens, y participent et collectent des données sur la santé, le vécu scolaire et les comportements préjudiciables ou favorables à la santé des élèves âgés de 11, 13 et 15 ans avec une méthodologie standardisée.

 

Enquêtes en population générale - adultes

haut du document

Volet "addictions" du Baromètre santé de l'Inpes

L’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (Inpes) mène depuis le début des années 1990, en partenariat avec de nombreux acteurs de santé, une série d’enquêtes appelées Baromètres Santé, qui abordent les différents comportements et attitudes de santé des Français âgés de 11 à 85 ans.
Depuis 2000, l’OFDT exploite avec l’INPES la partie « addictions » du Baromètre Santé, à travers la mesure des niveaux d’usage de produits et depuis 2010 des pratiques de jeux d’hasard et d’argent.
Le Baromètre Santé permet de décrire la consommation de substances psychoactives au sein de la population âgée de 15 à 75 ans, d’évaluer les liens avec d’autres facteurs et de mener des analyses régionales de ces consommations. Cette enquête complète parfaitement le dispositif d’enquêtes en population adolescente de l’OFDT

EROPP

L'OFDT a mis en place en 1999 l'enquête téléphonique EROPP (Enquête sur les représentations, opinions et perceptions sur les psychotropes ») en population générale. Elle porte sur les représentations et les opinions des Français relatives aux substances psychoactives licites (alcool, tabac) et illicites (cannabis, héroïne, cocaïne, ecstasy…), ainsi qu'aux actions publiques qui y sont liées. Trois autres exercices ont été menés ensuite, en 2002, 2008 et 2012.

 

Statistiques et enquêtes sanitaires et sociales

haut du document

RECAP

RECAP est un recueil de données continu sur les patients venus chercher de l'aide auprès des structures et des professionnels offrant une prise en charge spécifique des consommateurs de drogues. Il s'appuie sur les systèmes d'information en place dans les structures spécialisées (fiches d'accueil, gestion informatisée des dossiers de patients) et sur un noyau minimum commun de questions à utiliser par tous les intervenants du champ des addictions.

ENa-CAARUD

Cette enquête, exhaustive dans les structures de réduction des risques CAARUD en France, permet de suivre les caractéristiques des usagers de drogues qui fréquentent ces structures, leurs consommations et l’émergence d’éventuels nouveaux phénomènes, pour adapter les réponses des professionnels et des pouvoirs publics aux difficultés de cette population.

Usagers en traitement et bas seuil (CSAPA/CAARUD)

Une « cohorte » d’usagers de drogues vus dans les centres spécialisés (CSAPA, CAARUD) a été constituée en 2010 et 2011 par l’OFDT. Un millier d’individus ont été inclus. Leur statut vital est interrogé régulièrement et le cas échéant, les causes de décès sont renseignées.

 

Dispositifs spécifiques d’observation des phénomènes émergents

haut du document

TREND

Le dispositif TREND (Tendances récentes et nouvelles drogues), mis en place par l'OFDT en 1999, a pour objectif principal d'identifier et de décrire l'évolution des tendances et des phénomènes émergents liés aux produits psychotropes illicites ou détournés de leur usage. Il s'appuie notamment sur un réseau de sept coordinations locales (Bordeaux, Lille, Marseille, Metz, Paris, Rennes, Toulouse) et sur le dispositif d'observation SINTES (Système d'identification national des toxiques et des substances), centré sur l'étude de la composition toxicologique des produits illicites.

SINTES

Le dispositif SINTES (Système d'identification national des toxiques et substances), mis en place en 1999, vise à documenter la composition des produits circulants, illicites ou non règlementés (dosage, identification de nouvelles molécules et logos), qu'ils soient saisis par les services répressifs d'une part ou collectés par des acteurs socio-sanitaires directement auprès des usagers. Il permet également de documenter le contexte de consommation des produits.

 

Études d'évaluation de dispositifs publics

haut du document

APROCHE (Les Addictions dans le PROgramme « un CHEz Soi d’abord »)

L’étude APROCHE examine l’impact du programme « Un chez soi d’abord » sur les comportements addictifs des personnes en situation de précarité sociale et présentant des troubles psychiatriques qui en bénéficient dans quatre villes françaises (Lille, Marseille, Paris, Toulouse). Elle propose d’analyser les résultats de ce programme sur les troubles addictifs à la lumière des données quantitatives recueillies auprès des participants, ainsi qu’à partir d’une approche biographique retraçant des parcours de consommation de drogues licites et illicites. Ce volet qualitatif repose sur une vingtaine d’entretiens semi directifs auprès des personnes bénéficiaires du programme et sur une série de focus group avec les intervenants sur les quatre sites. L’étude est menée en partenariat avec l’équipe du Professeur Auquier (EA3279 – faculté de Médecine Université de la Méditerranée) et l’Observatoire régional de santé de Midi Pyrénées

PRESTHYL (PREscription d’« éTHYLotest anti démarrage » dans un cadre médico-administratif)

L’étude PRESTHYL évalue un dispositif pilote expérimenté dans trois départements français qui consiste à proposer à des auteurs d’infraction de conduite sous l’empire de l’alcool, l’installation d’un dispositif antidémarrage par éthylotest électronique (EAD) avec accompagnement médico-éducatif, au titre d’alternative aux sanctions judiciaires encourues par ces conducteurs. L’évaluation de l’OFDT se décline en deux volets. Un premier volet quantitatif vise à décrire le profil des personnes incluses dans l’expérimentation (médecins prescripteur et auteurs d’infraction) ainsi que leurs perceptions du programme. Un second volet qualitatif explore les modalités d’appropriations du dispositif ainsi que les difficultés rencontrées par les conducteurs, prescripteurs et accompagnants. Ces deux volets d’enquête devront permettre d’identifier les stratégies d’accompagnement et de renforcement nécessaires en vue du déploiement de la mesure à l’échelon national.

Pratiques professionnelles en CJC

Cette étude propose état des lieux des pratiques des professionnels intervenant en consultations jeunes consommateurs (CJC). Elle s’appuie sur des entretiens semi-directifs réalisés avec une trentaine de professionnels intervenant dans les CJC et sur des observations ethnographiques menées sur site, dans 12 CJC.

RDR par les pairs en milieu festif

Cette évaluation interroge la dynamique, la mise en œuvre et la pertinence d’un programme de prévention et de réduction des risques mené en milieu festif en Lorraine. Ciblant les usagers de substances psychoactives fréquentant les espaces festifs, le programme vise à développer leurs connaissances en matière de réduction des risques et favoriser le recours aux services d’aide. Il s’appuie notamment sur l’intervention de pairs au sein de l’équipe présente sur site à l’occasion d’un évènement festif. .

PRIMAVERA (Évaluation des effets du programme PRIMAVERA sur les consommations d’alcool et de tabac au collège)

Cette recherche a pour objectif principal d’évaluer l’efficacité du programme PRIMAVERA, délivrant des interventions de prévention primaire et d’éducation préventive aux risques addictifs. L’impact de ce programme est mesuré par une étude contrôlée et randomisée menée auprès de 800 élèves scolarisés du CM2 à la 5ème dans l’académie d’Amiens.
La recherche est conduite dans le cadre d’un partenariat entre le rectorat d’Amiens, l’association OPPELIA, l’équipe du Professeur Aubin (CESP–INSERM 1018) et l’OFDT.

REPCAN (REpérage Précoce des usages problématiques de CANnabis chez les élèves des lycées publics de l’académie de Toulouse)

Au printemps 2016, une campagne de sensibilisation et de repérage des usages problématiques de cannabis a été menée par les infirmières scolaires auprès des élèves en visite à l’infirmerie, dans les lycées publics de l’académie de Toulouse. La campagne a eu pour but d’identifier au moyen d’un outil de repérage (CAST) les jeunes potentiellement en difficulté avec les usages pour mieux les orienter vers les services d’aide.
Son évaluation montre qu’une telle campagne de repérage grâce au CAST, en infirmerie scolaire, est faisable et pertinente car de nature à promouvoir l’échange sur le cannabis avec les adolescents et à déceler des situations à risques jusqu’alors non perçues.

URUD (Évaluation du projet pilote de création d’une unité de réhabilitation pour usagers de drogues)

URUD a pour objectif d’évaluer la pertinence et la faisabilité d’un programme expérimental de réhabilitation proposé à des détenus présentant des conduites addictives. Il propose à des détenus particulièrement motivés un cadre leur permettant un arrêt total de la consommation et un travail thérapeutique « en profondeur », pour augmenter les chances d’une réadaptation sociale et d’une diminution des risques de récidive d’actes en lien avec la consommation de produits.
Le projet s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre le Comité d’étude et d’information sur la drogue et les addictions (CEID) de Bordeaux, l’Agence régionale de santé (ARS) Aquitaine Limousin Poitou-Charentes la Direction régionale des services pénitentiaires de Bordeaux (DRSP) et l’OFDT. L’évaluation conduite par l’OFDT s’appuie sur une série d’entretiens individuels conduits auprès des détenus bénéficiaires du programme et du personnel socio-sanitaire et pénitentiaire impliqué.

Ensemble des travaux d’évaluation :

- la prise en charge ;
- la prise en charge du public détenu ;
- les Consultations jeunes consommateurs (CJC) ;
- les Traitements de substitution aux opiacés (TSO) ;
- la Réduction des risques (RDR) ;
- la prévention ;
- l'application de la loi et la réponse pénale ;
- l'évaluation de la politique gouvernementale.

 

Enquêtes ad hoc

haut du document

ARAMIS

Le projet d'étude ARAMIS (Attitudes, Représentations, Aspirations et Motivations lors de l’Initiation aux Substances psychoactives) se propose d'explorer les trajectoires d'usage à l'adolescence, en étudiant les motivations d'usage et les représentations associées aux différents produits psychoactifs (alcool, tabac, cannabis, autres drogues illicites).

CIRCÉ (CIRculation et échange de substances psychoactives en milieu carcCÉral)

CIRCÉ a pour vocation d’étudier la manière dont s’organisent la circulation et les échanges de substances psychoactives en prison. Un premier volet de l’étude a pour objectif de comprendre précisément le fonctionnement du système d’échanges de drogues en milieu carcéral, une seconde étape vise à élaborer des réponses pénitentiaires et sanitaires pour prévenir la circulation et la consommation de produits illicites et le mésusage de médicaments. L’étude s’appuie sur une campagne d’entretiens semi-directifs conduits auprès de détenus et anciens détenus ainsi que de personnels sanitaire et pénitentiaire recrutés dans une série d’établissements pénitentiaires. Elle est menée en partenariat avec le Cermès3 (CNRS–UMR 8211).

DOPADOS

Conduite en collaboration avec l’équipe du Professeur Brousse (CHU Clermont Ferrand – Université d’Auvergne), l’étude DOPADOS vise à produire une analyse compréhensive des comportements d’usages de médicaments non conformes au cadre médical par les jeunes. Le volet qualitatif de l’enquête réalisé par l’OFDT repose sur une trentaine d’entretiens auprès de jeunes collégiens, lycéens ou étudiants de la région Auvergne-Rhône-Alpes. À travers une analyse des parcours de consommation de médicaments, l’étude explore notamment quelles sont représentations des jeunes sur ces substances, leurs connaissances des risques potentiels, les motivations qui les poussent à consommer hors cadre médical ainsi que leur stratégie pour obtenir les diverses molécules.

e-ENJEU

Réalisée en partenariat avec l’Observatoire des jeux (ODJ), l’enquête e-ENJEU 2012 a été menée auprès d’un échantillon de 20 000 d’internautes âgés de 18 à 75 ans, afin de décrire les pratiques de jeux d’argent et de hasard en ligne, le profil des personnes concernées et les impacts. Elle a été réalisée deux ans après l’ouverture maîtrisée à la concurrence du marché des jeux d’argent et de hasard (JAH) en ligne dans trois domaines : les paris sportifs, les paris hippiques et le poker.

ETINCEL

L’enquête ETINCEL (Enquête téléphonique pour l’information sur la cigarette électronique) sur l’usage et les modalités de consommation et d’achat de la cigarette électronique, a été menée en novembre 2013 auprès d’un échantillon représentatif de 2 052 personnes âgées de 15 à 75 ans. Il s'agit de la première enquête qui ait fourni au plan national une estimation fiable et impartiale du phénomène.

FAMES

L’OFDT a initié en 2015 le programme de recherche FAMES (French Alcohol Marketing Exposure Scale), destiné à mesurer la fréquence d’exposition des adolescents à diverses formes de marketing en faveur de l’alcool, en France. De 2017 à 2019, avec le soutien de l’INCa, l’OFDT lance une nouvelle étape.

PELLEAS

Cette enquête est proposée à 2 400 collégiens et lycéens de la région parisienne. Conduite à la demande du ministère de la santé, elle est financée par l’agence régionale de santé, qui en a confié la responsabilité au CSAPA Pierre Nicole de la Croix-rouge française, en partenariat avec l’OFDT et l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Web Survey

La France en partenariat avec six autres pays européens (la Croatie, la République tchèque, la Lettonie, les Pays-Bas, la Suisse et le Royaume-Uni) s’est associée à la première enquête européenne par Internet coordonnée par l’EMCDDA (Observatoire européen des drogues et des toxicomanies).

 

 

Afin de mieux cerner la diversité des outils disponibles pour mesurer les usages de drogues et les conséquences sanitaires ou pénales de ces consommations, l'OFDT met à jour chaque année un répertoire des sources de données statistiques relatives au tabac (depuis 2005), à l'alcool (depuis 2006) et aux drogues illicites (depuis 1995).