Projets internationaux



visuel_international.jpg

 

ALICE-RAP : Addictions and lifestyles in contemporary European societies - Reframing Addictions Project

Initié en 2011, pour une durée de 5 ans, ALICE-RAP est un projet de recherche soutenu par la Commission européenne dans le cadre du 7ème Programme Cadre. Il mobilise 107 chercheurs spécialisés dans le champ des drogues, 71 instituts de recherche issus de 25 pays. L’OFDT participe notamment au volet sur les pratiques de gouvernance, sur la question des addictions aux jeux et au tabac. Dans ce cadre, il est chargé de réaliser une enquête sur les réponses apportées en France.

Accès à la page de présentation du projet ALICE-RAP
Accès au rapport "Description and analysis of addiction governance practices - Understanding changes in governance practice", auquel ont collaboré Maïtena Milhet et Cristina Diaz Gomez pour l'OFDT

 

CANNALEX

Le projet de recherche CANNALEX, piloté par l’INHESJ en partenariat avec l’OFDT, est conduit depuis le début de l’année 2015 grâce à un financement du Conseil Supérieur de la Formation et de la Recherche Stratégiques (CSFRS) pour une période de 24 mois. Son objectif est de proposer une analyse comparée des modèles nationaux de régulation du cannabis, de leurs effets concrets sur les marchés nationaux et internationaux en tenant compte des modifications législatives intervenues dans certains Etats depuis 2014. Il s’efforcera d’apprécier leurs effets sur la consommation, la criminalité ainsi que sur l’action publique. L’analyse porte sur 3 Etats : Etats du Colorado et de Washington (Etats-Unis), Uruguay.

Accès à la page de présentation du projet CANNALEX

 

EDPQS : Promoting Excellence in Drug Prevention in the EU (phase 2)


L’OFDT est associé à l’université John Moores de Liverpool (UK), coordinatrice de ce projet dont le but est de développer une série d’outils à destination des professionnels et décideurs pour promouvoir l’appropriation et la mise en œuvre des standards de qualité en matière de prévention des usages de drogues, avalisés par l’OEDT. EDPQS constitue la phase pratique, transrationnelle, d’un premier projet ayant abouti à la publication par l’OEDT d’un manuel sur les standards de qualité en prévention : European drug prevention quality standards. Six pays participent à cette nouvelle phase du projet.

Accès à la page de présentation du projet EDPQS

 

Enquête web européenne sur les drogues


La France en partenariat avec six autres pays européens (la Croatie, la République tchèque, la Lettonie, les Pays-Bas, la Suisse et le Royaume-Uni) a souhaité s’associer à la première enquête européenne par Internet coordonnée par l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA).

Ce projet, porté dans tous les pays par des organismes publics, vise à valider et tester une enquête en ligne pour recueillir des informations sur les quantités de drogues utilisées par différents groupes d'usagers dans l’objectif de fournir des données robustes et améliorer la mise en place des politiques publiques européennes et nationales.

Accès à la page de présentation de l'enquête web européenne sur les drogues

 

ERANID : European Research Area Network on Illicit Drugs


Ce projet d’Eranet dans le champ des drogues illicites est porté par un consortium de 6 pays européens, sous une coordination hollandaise (ZonMw, l’Organisation néerlandaise pour la recherche sur la santé and le développement). Ce projet a pour principaux objectifs le développement de priorités communes pour la recherche dédiée aux drogues illicites et le financement de projets de recherche collaboratifs dans ce domaine. Pour la France, le partenariat inclut l’OFDT, l’Institut national de santé publique (ISP, Inserm) et le CNRS. Les trois organismes sont grandement impliqués, à différents niveaux de l’étape première de ce projet : l’état des lieux analytique des projets et orientations de recherche récents.

Accès à la page de présentation du projet ERANID

 

I-TREND

Près d’une centaine de nouveaux produits de synthèse (NPS), des drogues imitant les effets des substances illicites les plus connues (cannabis, ecstasy ou cocaïne) et souvent commercialisées sur Internet, ont été identifiés en France depuis 2008, dont 36 au cours de l’année 2013. En Europe, 281 nouvelles substances ont été recensées au total depuis cinq ans, dont 81 en 2013.

Fortement investi sur ces questions , l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) documente ce phénomène en répertoriant et en analysant les produits en circulation via son dispositif SINTES (Système d’identification national des toxiques et des substances). C’est également à l’initiative de l’OFDT et de son pôle Tendances récentes et nouvelles drogues (TREND) que le projet I-TREND a démarré en avril 2013. Mis en place avec le soutien de l’Union européenne, I-TREND réunit autour de la thématique des NPS des équipes de chercheurs en France et dans quatre autres pays européens : Pays-Bas, Pologne, République tchèque et Royaume-Uni. I-TREND a pour principal objectif d’apporter à l’ensemble des publics concernés (acteurs du champ socio-sanitaire, usagers et pouvoirs publics) une meilleure connaissance sur l’offre et l’usage de ces substances.

Accès à la page de présentation du projet I-TREND

 

RARHA (Joint Action on Reducing Alcohol Related Harm)

L’OFDT est impliqué dans le projet européen intitulé action conjointe pour la réduction des dommages liés à l’alcool (projet RARHA). L’observatoire participe dans ce cadre à une enquête européenne sur la consommation d’alcool et sur les dommages liés. Cette enquête sera menée en 2015 avec la même méthodologie (échantillon aléatoire comprenant 1500 à 2500 personnes) au cours de la même période dans un grand nombre de pays de l’Union européenne (19 pays). L’OFDT est chargé de la réalisation du volet français de cette étude. L’objectif de ce projet est de mettre en place des méthodes harmonisées d’observation des comportements d’alcoolisation au sein de l’Union européenne permettant de comparer les situations dans les différents États membres et d’adopter ainsi des stratégies nationales et européennes adéquates de lutte contre les problèmes liés à la consommation d’alcool.

Accès à la page de présentation du projet RARHA