AdFemina.jpg
Ad-femina,

enquête sur l’accompagnement spécifique en addictologie des publics féminins



Ad-femina
est une enquête de l’OFDT auprès du réseau d’addictologie sur l’accompagnement socio-médico-éducatif dédié spécifiquement aux publics féminins. Elle s’adresse aux structures et équipes de soins ambulatoires ou résidentiels, du secteur associatif ou hospitalier, spécialisées ou non dans l’accueil des femmes.

Du 1er mars au 15 mai 2018, CSAPA, CAARUD, CJC, ELSA, équipes mobiles, CTR, CT, etc. sont invités à documenter si, en 2017, leurs équipes ont mis en œuvre ou non un cadre d’intervention spécifique (objectifs et moyens définis) vers les femmes ou jeunes-filles à qui ils s’adressent. Le cas échéant, ils pourront décrire les approches déployées pour apporter des réponses adaptées à ces publics.

 

Motifs et objectifs

Les femmes toxicodépendantes figurent parmi les publics vulnérables, identifiés par les récentes stratégies gouvernementales et européennes de lutte contre les conduites addictives. L’accueil médicosocial en addictologie spécifique aux femmes est une clinique singulière en développement [1, 2]. Il a connu un certain élan sur les dernières années mais conserve un caractère original, porté par des préoccupations de professionnels du champ et des pouvoirs publics. Une cinquantaine de ces démarches étaient identifiées en 2011 en France [3]. Un guide sur ce type d’accompagnement est paru en 2016 [4].

Comment cette offre a-t-elle évolué ? Ad-femina vise à dresser le tableau des dispositifs ou programmes structurés pour les publics féminins et tentera d’apprécier les interrogations soulevées dans le cadre de ces exercices particuliers.

L’enquête vise à :

    Apprécier l’ampleur et la nature des réponses spécifiques dirigées vers les femmes et jeunes-filles dans le paysage de l’addictologie, en considérant:

-    les modalités déployées pour capter le(s) public(s) féminin(s), créer du lien et le maintenir ;
-    l’offre d’accueil en matière de l’addictologie ¬ RDRD, prévention ou soins¬ ou ce qui relève de plans connexes à l’addictologie ;
-    les freins et questionnements émergents ;

    Mettre en lumière des approches originales
    Éclairer le débat en fournissant un tableau des pratiques professionnelles et des pistes de réflexion, comme base d’échange sur le plan clinique.

 

Méthode

Ad-femina est une enquête transversale, rétrospective sur l’année 2017, menée au moyen d’un questionnaire en ligne auto-administré adressé aux structures/équipes de l’addictologie, pour une durée de deux mois et demi : du 1er mars au 15 mai 2018. Basée sur le volontariat, l’enquête repose sur une campagne de diffusion de qualité et requiert une bonne capacité de résonance via les réseaux professionnels.

    Répondants escomptés : responsables des structures ou équipes d’addictologie, associatives ou hospitalières, de soins ambulatoires ou résidentiels: CSAPA, CAARUD, ELSA, CJC, CT, etc.
    Ciblage et effectifs : Ad-femina se veut une enquête exhaustive : l’ensemble du réseau addictologie est convié à y participer. Trois accès possibles sont prévus pour participer à l’enquête :

CheckRouge.jpgune invitation adressée aux structures mères qui auront le soin de la diffuser auprès de leurs antennes. L’OFDT procèdera à un mailing d’invitation à participer adressé aux CSAPA, CAARUD, CJC, Communautés thérapeutiques de sa base d’adresses ;    
CheckRouge.jpg un relai des fédérations professionnelles volontaires du champ auprès de leurs réseaux, via les moyens de communication habituels (lettres d’information, sites Internet, etc.) ou un mailing propre. Pour les ELSA (non répertoriées par l’OFDT), ce relai constituera une invitation directe à participer à l’enquête ;    
CheckRouge.jpgun accès libre sera offert via une page internet dédiée du site de l’OFDT ;
Une campagne de relance auprès des non répondants interviendra un mois après le lancement de l’enquête (le 02/04/18) et sera éventuellement sera renouvelée 15 jours avant la clôture (le 02/05/18). Taux de réponse minimal visé : 50% des structures contactées.

    Résultats attendus : Les données recueillies seront rassemblées au plan national pour un traitement anonyme dans le cadre d’un rapport d’étude général. Celui-ci sera publié en décembre 2018 sur le site de l’OFDT et directement adressé aux structures répondantes.

 

Calendrier prévisionnel sur 2017-2018

Le calendrier prévisionnel est étendu sur 14 mois, à compter de la phase préparatoire initiée en novembre 2017, incluant notamment le test et la finalisation du questionnaire.
    
CalendrierAdFemina.jpg

 

Références

1.    MUTATAYI, C., Accueil addictologique et médicosocial de femmes toxicodépendantes. Expérience en 2010-2011. 2014, OFDT: Saint-Denis. p. 35 p.
2.     MUTATAYI, C., L'accueil de femmes en addictologie: une question d'accroches, entre aller-vers et guider-vers ?, in L'Observatoire. 2018, L'observatoire. p. 21-25.
3.     Bettendorff, C. and Fédération Addiction, Femmes et addictions. 2012, Fédération Addiction: Paris. p. 6.
4.    Fédération addiction, Femmes et addictions. Accompagnement en CSAPA et CAARUD, in Repère(s. 2016, Fédération addiction: Paris. p. 100.

5.     RESPADD, Femmes, sexualités et addictions. Actes du 17 octobre 2017. 2017, RESPADD : Paris. p. 24.
6.    WHITTAKER A., LEJEUNE C., BONNET N., CHIHAOUI T., Guide concernant l'usage de substances psychoactives durant la grossesse. 2013, RESPADD : Paris. p. 336.