En 2023, l’Observatoire français des drogues et des tendances addictives (OFDT) va mener le 6ème exercice de l’Enquête sur les représentations, opinions et perceptions sur les psychotropes (EROPP) en population adulte française. Elle porte sur les représentations et les opinions des français relatives aux substances psychoactives licites (alcool, tabac) et illicites (cannabis, cocaïne, héroïne…) ainsi qu’aux actions publiques qui y sont liées.

 

Historique

Depuis 1999, l’OFDT quantifie les représentations, opinions et perceptions sur les psychotropes de la population française grâce à l’enquête EROPP. Le volet EROPP 2023 constituera le 6ème exercice de cette enquête, après celles réalisées en 199, 2002, 2008, 2012 et 2018. Ces études scientifiques permettent de mieux connaitre les opinions des français en matière de politiques publiques, de prévention et d’information concernant les drogues licites comme illicites.

 

Partenariats

L’enquête est réalisée par l’OFDT qui en assure la coordination et la responsabilité scientifique. La passation des questionnaires téléphoniques se fait par une entreprise de sondage d’opinions.

 

Objectif

L’enquête EROPP 2023, est élaborée dans la double perspective de mesurer l’évolution des opinions de la population française sur les produits psychotropes et leurs usagers sur les 25 dernières années mais aussi de documenter les représentations sociales des enjeux présents dans le débat public (légalisation du cannabis, perception des risques liés à la consommation d’alcool, de tabac, de cannabis, législation des différentes substances psychoactives…).

Pour ce prochain exercice, l’enquête EROPP comporte également comme objectifs de mesurer les niveaux d’usages de drogues (licites comme illicites) ainsi que d’interroger les pratiques de jeux d’argent et de hasard de le population française.

 

Méthodologie

A l’instar des précédentes enquêtes, EROPP 2023 sera réalisée par téléphone durant les deux premiers trimestres 2023. Si les premiers volets de l’enquête interrogeaient un échantillon représentatif de 2 000 à 3 000 individus, ce prochain volet interrogera un échantillon représentatif en France métropolitaine de 15 000 adultes francophones âgés de 18 à 75 ans. La méthode enquête repose sur une génération aléatoire de numéros de téléphone fixe et mobile et les participants sont sélectionnées via un sondage aléatoire à deux degrés sur ligne fixe (sélection aléatoire d’un individu éligible par ménage) et une interrogation de la personne qui décroche sur mobile.

Dans le prolongement des réflexions méthodologiques mises en œuvre en 2018, une enquête internet sera menée en parallèle de l’enquête téléphonique pour obtenir un sur-échantillon de jeunes adultes (18-25 ans) qui représentent les personnes les plus difficiles à joindre par téléphone. Ce sur-échantillon interrogera un échantillon représentatif en France métropolitaine de 2 000 à 3 000 individus âgés de 18 à 25 ans. Le questionnaire sera différent de l’enquête téléphonique et sera centré sur les usagers et leurs contextes afin de mieux appréhender les spécificités de cette population.

 

Résultats


Brissot. A., Chyderiotis S., Janssen. E., Le Nézet O., Philippon A., Spilka S., Drogues : perceptions des produits, des politiques publiques et des usagers
Tendances n° 131, 2019, 8 p.

Tovar Marie-Line, Le Nézet Olivier, Bastianic Tanja, Perceptions et opinions des Français sur les drogues
Tendances n° 88, 2013, 6 p.