Enquête ESPAD

 

Historique


L'enquête ESPAD " European School Survey on Alcohol and Others Drugs " s'inscrit dans une double histoire. L'histoire de la recherche européenne sur les usages de drogues et l'histoire de la recherche française sur la santé des jeunes. A la fin des années 1980, le Groupe Pompidou (Conseil de l'Europe) met en place, au niveau européen, un groupe d'experts afin d'améliorer le recueil de données épidémiologiques sur la toxicomanie. A l’issue d’un projet expérimental en 1993 et d’un premier réunion d’experts « ESPAD meeting » en 1994, destinés à élaborer un protocole d’enquête européen, la première édition d’ESPAD auprès des jeunes européens de 16 ans  voit le jour en 1995, avec l'appui du Conseil de l'Europe et sous la houlette de Bjorn Hibell du CAN (Swedish Council of Information on Alcohol and other drugs), coordinateur historique d’ESPAD. Pour cette première expérience, 22 pays y participent et la France ne rejoint les rangs qu’en 1999. (http://www.espad.org/background).

En France, l'Inserm, sous la direction de Marie Choquet, met en œuvre en 1993 la première enquête scolaire abordant des questions sur les consommations de tabac, d'alcool et d’autres drogues illicites (M. CHOQUET, S. LEDOUX, Adolescents : enquête nationale - Paris, Inserm, 1994, 346 p). Sous l’impulsion de la même équipe Inserm, la France intègre le dispositif ESPAD en 1999, à la seconde vague d'enquête, avec le soutien financier de l’OFDT. Depuis 2003, ESPAD est réalisée par l'OFDT qui en assure le financement et la coordination sous la responsabilité scientifique de Stanislas Spilka (OFDT).